Perquisitions chez Porsche dans l'enquête sur le Dieselgate

©EPA

L'enquête sur la tricherie antipollution se poursuit. Après des perquisitions menées chez VW et chez Audi, c'est au tour de la marque Porsche d'être dans le viseur des enquêteurs.

L'enquête sur le scandale du dieselgate touche désormais aussi la marque Porsche. Des perquisitions visant deux actuels et un ancien responsable de Porsche étaient en cours ce mercredi, indique la justice allemande. Ils seraient concernés par la manipulation des émissions polluantes des véhicules diesel du groupe Volkswagen.

"Un membre du directoire et un haut responsable de Porsche" sont notamment visés par ces investigations, précise le parquet de Stuttgart. Ces perquisitions ont lieu à "dix endroits" en Bade-Wurtemberg et Bavière. Elles ont mobilisé près de 160 policiers et une trentaine de magistrats.

Il s'agit des premières perquisitions visant Porsche dans ce dossier qui éclabousse l'ensemble du groupe Volkswagen, propriétaire de la marque, depuis fin 2015. Des perquisitions ont déjà eu lieu dans les locaux de Volkswagen et d'Audi, autre marque du groupe. Notons que BMW a aussi reçu la visite des inspecteurs.

Volkswagen a reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600.000 aux États-Unis, d'un logiciel capable de fausser le résultat des tests antipollution et dissimulant des émissions dépassant parfois jusqu'à 40 fois les normes autorisées.

En 2016, Porsche avait volontairement rappelé des Porsche de type Macan. L'an dernier, le ministre des Transports allemand avait interdit les Porsche Cayenne 3L diesel

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content