nécrologie

Petit-fils de Porsche, Ferdinand Piëch est décédé

Il était qualifié de patriarche de l'empire VW. Pourtant, il en avait été évincé en 2015. Ferdinand Piëch, petit-fils du fondateur de Porsche est décédé. Il avait 82 ans.

Il était dépeint comme l'artisan de la croissance mondiale du groupe Volkswagen. L'ancien patron, Ferdinand Piëch est décédé. Il avait 82 ans.

"Mon mari (...) est décédé subitement et de manière inattendue le 25 août 2019", écrit Ursula Piëch, son épouse, dans un bref communiqué évoquant "une vie marquée par la passion pour l'automobile et les employés qui les construisent".

Selon plusieurs médias, dont Bild, l'ancien président du directoire et président du conseil de surveillance de Volkswagen est mort dans un hôpital de Rosenheim (Bavière), où il avait été transporté après s'être écroulé dans un restaurant sous les yeux de sa femme.

Qui était Ferdinand Piëch?

Né à Vienne le 17 avril 1937, Ferdinand Piëch est le petit-fils de Ferdinand Porsche. Ce dernier est le concepteur de la célèbre voiture de sport et créateur, à la demande du régime nazi, de la célèbre Coccinelle. 


Membre des clans Porsche et Piëch, qui contrôlent toujours le constructeur, Ferdinand était désormais considéré comme le patriarche de VW. Sous sa direction, le groupe s'est doté de marques de luxe à fortes marges via le rachat de Bentley, Bugatti et Lamborghini. Aujourd'hui il possède les marques Seat, Bentley, Skoda, Audi,Porsche et Ducati en plus des camions MAN et Scania.

Il a aussi occupé plusieurs postes au sein de l'empire VW:

• responsable du développement chez Audi
• président du directoire de Volkswagen de 1993 à 2002
• président du conseil en 2002

La chute

Il avait été évincé en 2015 à l'issue d'un bras de fer avec le patron de l'époque, Martin Winterkorn, impliqué dans le scandale des moteurs diesel truqués qui a grandement écorné l'image de l'entreprise et du secteur automobile allemand.

Sa gestion de VW a été un succès incontestable. Piëch restera dans l'histoire comme une légende de l'automobile, aux côtés de Gottlieb Daimler, Henry Ford et Kiichiro Toyoda.

"Sa gestion de VW a été un succès incontestable. Piëch restera dans l'histoire comme une légende de l'automobile, aux côtés de Gottlieb Daimler, Henry Ford et Kiichiro Toyoda."

Habitué des coups d'éclat et des déballages en public des disputes familiales, Ferdinand Piëch a finalement vendu l'essentiel de ses parts dans Porsche SE - l'actionnaire principal de Volkswagen - en 2017 pour près d'un milliard d'euros, marquant la fin de son règne sur l'automobile allemand.

Il était alors définitivement tombé en disgrâce auprès de sa famille et des dirigeants du groupe Volkswagen après la publication dans les médias d'un témoignage dans lequel il accablait l'ancien patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, dans le cadre du "dieselgate".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés