Porsche prévoit de revenir dans le vert en 2011

Porsche a accusé une perte nette de 454 millions d'euros pour son exercice clos au 31 juillet, selon un communiqué. La perte est cependant moins importante que prévu, et nettement inférieure à celle de son précédent exercice, où le groupe avait perdu 3,5 milliards d'euros. Porsche prévoit de renouer avec des résultats positifs dès 2011.

Le constructeur allemand de voitures sportives Porsche a annoncé mercredi prévoir de revenir dans le vert en 2011, après une perte nette de 454 millions d'euros au cours de son exercice décalé 2009/2010, marqué par son rachat manqué de Volkswagen.

Porsche a accusé une perte nette de 454 millions d'euros pour son exercice clos au 31 juillet, selon un communiqué. La perte est cependant moins importante que prévu, et nettement inférieure à celle de son précédent exercice, où le groupe avait perdu 3,5 milliards d'euros.

Elle s'explique "essentiellement" par des effets comptables négatifs liés à la déconsolidation de Volkswagen et Porsche, opérée en décembre 2009, selon un communiqué.

Porsche avait tenté sur plusieurs années de s'emparer de Volkswagen en s'endettant massivement, mais a dû enterrer le projet à cause de la crise financière. C'est finalement Volkswagen qui va prendre le contrôle de Porsche par étapes et créer une structure d'union complexe entre les deux groupes.

Les effets négatifs de son désengagement de Volkswagen et les intérêts sur crédits vont continuer à peser sur les résultats à venir, mais seront de moins en moins importants, ajoute Porsche.

Le groupe s'attend à un résultat "au moins équilibré" sur la période allant jusqu'au 31 décembre 2010. Après cette date, le constructeur abandonnera son exercice décalé pour caler son activité sur l'année civile, comme le fait Volkswagen.

Sur le plan purement opérationnel, l'exercice 2009/2010 est beaucoup plus réjouissant. Le constructeur a en effet signé un bénéfice opérationnel de 1,18 milliard d'euros et un chiffre d'affaires historique pour le groupe de 7,79 milliards d'euros, en hausse de 17,9% sur un an, selon le communiqué.

Lors de son assemblée générale ordinaire le 30 novembre prochain, ses dirigeants vont proposer un dividende 2009/2010 de 0,094 euro par action ordinaire (contre 0,044 euro pour 2008/2009) et de 0,10 euro par action préférentielle (contre 0,05 euro), précise le communiqué.

Le groupe doit présenter ses résultats détaillés le 19 octobre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés