PSA double son bénéfice et bondit en Bourse

La nouvelle Citroën C3. ©Bloomberg

Malgré un baisse des vente et grâce à une amélioration de rentabilité, le groupe français a multiplié par deux son bénéfice semestriel à 1,21 milliard d'euros.

Le groupe PSA a multiplié par deux son bénéfice net au premier semestre à 1,21 milliard d'euros, fruit d'une amélioration de sa rentabilité malgré un recul du chiffre d'affaires, affecté par les changes et une réduction du périmètre. En début de séance, le titre grimpait de 7,5%.

Le constructeur français a notamment réalisé une marge opérationnelle de 6,8% pour sa division automobile, dépassant l'objectif de 4% sur la période 2016-2018 fixé par son nouveau plan stratégique à cinq ans publié en avril.

Pour le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste de Chatillon, ce "record de rentabilité" montre le bon démarrage du plan stratégique "Push to pass", bien que "nous ne bénéficiions pas encore du renouvellement accéléré de notre gamme" attendu dans les mois à venir.

"Au creux de la vague"

En attendant de nouvelles commercialisations, PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) se trouve actuellement "au creux de la vague" en terme de produits disponibles, l'âge moyen de la gamme atteignant près de quatre ans, a concédé Jean-Baptiste de Chatillon lors d'une conférence téléphonique.

"Nous allons maintenant abaisser cet âge de la gamme" pour revenir vers trois ans à l'horizon 2017, a-t-il promis, en se disant "extrêmement serein" quant au respect des objectifs fixés par le plan stratégique.

"Push to pass", après les 4% de marge opérationnelle pour la division automobile en 2016-2018, vise 6% en 2021. En terme de chiffre d'affaires total, PSA a pour but une progression à taux de changes constants de 10% entre 2015 et 2018, et vise 15% supplémentaires d'ici à 2021.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés