Rush belge sur la voiture électrique

©REUTERS

La nouvelle Nissan Leaf arrive en concession en Belgique. Et les carnets de commandes se remplissent à plein plot chez le constructeur japonais. Chez BMW, Renault et Audi, on confirme. Le Belge est de plus en plus ouvert à l'idée de rouler électrique.

Malgré les sceptiques, les voitures électriques suivent leur petit bonhomme de chemin. Nous avons pu en prendre conscience en prenant le volant de la nouvelle Nissan Leaf vendredi à l’occasion du lancement belge de la deuxième génération de la voiture. Fraîchement arrivés en concessions, les véhicules commenceront à être livrés dans les prochaines semaines. Nissan compte sur le nouveau design, une meilleure autonomie (270 kilomètres en conditions réelles) et des technologies embarquées comme le Propilot (la voiture peut conduire toute seule en ligne droite mais sans lâcher le volant) pour convaincre avec son vaisseau électrique phare.

La concurrence s’intensifie sur le segment des véhicules électriques. Parmi le top 5 des vendeurs, on est plutôt confiant pour 2018. Nissan qui profite donc de son tout nouveau modèle devrait connaître une très bonne année. La marque a déjà enregistré plus de 300 commandes avant même que la voiture ne soit en concession. "Nous anticipons des ventes bien plus élevées que les années passées", nous confie Melvin Keuter, en charge de la communication au Belux qui rappelle que la marque n’avait vendu que 401 Leaf l’année passée chez nous.

Nissan n’était que numéro 3 l’année passée dans les immatriculations de la Febiac. Derrière les deux modèles de Tesla, la S et la X. Deux modèles qui jouent dans une gamme de prix bien plus élevée, la Leaf se vend à partir de 33.000 euros.

La lutte derrière Tesla

Si l’on y regarde de plus près, le numéro 3 pourrait néanmoins bien s’avérer être BMW avec ses i3. De nombreuses i3 sont munies d’un générateur essence d’appoint en option et sont donc reprises comme hybrides. "Nous avons vendu environ 600 BMW i3 en 2017 et nous espérons maintenir ce niveau en 2018 malgré le fait que la BMW i3 en sera déjà à sa 5e année, mais dispose désormais d’une autonomie de 200 km réels pour la version 100% électrique", détaille Christophe Weerts de chez BMW.

Renault aura aussi des arguments à faire valoir avec sa Zoé qui a été renouvelée l’an dernier. "Il est trop tôt pour tirer des conclusions pour 2018, mais il est vrai que nous sommes légèrement au-dessus des volumes 2017", témoigne Karl Schuybroek de chez Renault. La marque française a pris le chemin inverse de la japonaise en proposant de louer la batterie, ce que Nissan ne propose plus. "On a plus besoin d’offrir cela. Après 3,7 milliards de kilomètres parcourus et 6 ans, aucune batterie n’a eu de gros problème", nous assure le patron Benelux de Nissan Koen Maes.

"Les signaux chez les sociétés de leasing sont bien plus positifs qu’il y a 5 ans."
Koen Maes
Managing Director Nissan Benelux

Pour Koen Maes, le gros de la bataille commence réellement lundi, lorsque le patron discutera de la valeur résiduelle de ses véhicules dans les contrats des sociétés de leasing. De celle-ci dépendra aussi une grosse partie du succès potentiel de la Leaf en entreprise. Maes nous dit que les retours sont plus positifs qu’il y a 6 ans quand les sociétés de leasing voulaient inscrire une valeur résiduelle proche de 0 euro dans les contrats.

 

L'e-tron d'Audi Brussels séduit 

Chez Nissan on y croit. La Leaf est une voiture de segment C (plus grande que Zoé) avec 5 places et le plus grand coffre en taille. Surtout, les voitures électriques vont permettre d’éviter les limitations dans les zones de basse émission ou lors de pics de pollution. Et rien que ça, au vu des modifications législatives qui s’enchaînent, c’est un argument de poids.

310
précommandes
Le tour de chauffe est bon pour Audi et sa nouvelle e-tron. En quelques semaines, le constructeur aux quatre anneaux a déjà enregistré 310 précommandes pour son véhicule électrique assemblée à Bruxelles. Rien qu'en Belgique

Bonne nouvelle aussi pour l’emploi à Audi Brussels. Selon des chiffres communiqués cette semaine, 310 précommandes ont déjà été enregistrées rien qu’en Belgique pour la future e-tron qui y sera produite dans le courant de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect