Publicité
Publicité

Saab en quête de 17 millions d'euros

Entre les salaires à verser et les fournisseurs à rembourser, le constructeur automobile sudéois au bord de la faillite a besoin d'argent frais.