Publicité

SAIC proche d'un accord pour acheter des actions GM

Les deux constructeurs doivent encore fixer exactement le montant de la part que détiendra SAIC, après avoir abordé les questions d'un partage de technologies et des ambitions de SAIC en dehors de Chine.

General Motors est proche de conclure ses négociations avec son partenaire chinois SAIC en vue de la cession d'une partie de son capital lors de son prochain retour en Bourse, a-t-on appris auprès de deux personnes proches du dossier.

Les sources soulignent toutefois que tout accord final sera soumis à l'approbation du gouvernement chinois, et que rien n'est encore conclu.

L'introduction en Bourse (IPO) de General Motors, prévue le 17 novembre, devrait permettre à GM de lever près de 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros). La cotation débutera le jour suivant.

Les dirigeants du groupe et les banquiers courtisent les investisseurs, dont des fonds souverains qui devraient acheter près de 2 milliards de dollars de titres GM, avaient auparavant indiqué d'autres sources. Une personne proche dossier a toutefois dit qu'en la matière rien n'avait encore décidé.

General Motors et SAIC sont respectivement le premier constructeur automobile aux Etats-Unis et en Chine. Tous deux sont administrés par des fonds publics, une situation toutefois en passe de prendre fin dans le cas de l'Américain.

En montant au capital de General Motors, SAIC porterait à un niveau mondial la coopération entre les deux groupes, initiée en territoire chinois il y a 13 ans et beaucoup plus récemment en Inde.

Selon les analystes, ce partenariat illustrerait en outre la position dominante de General Motors sur le marché automobile chinois, le premier de la planète.

L'accord comporte toutefois sa part de risque. La cession d'une partie du capital d'un groupe renfloué par Washington en 2009 ne manquera pas d'être examinée de près par les dirigeants politiques.

A l'issue de l'introduction en bourse de GM, la part de l'Etat américain, aujourd'hui de 61%, sera ramenée juste au-dessus de 40%.

SAIC espère profiter des technologies de GM et commencer à distribuer ses véhicules au-delà du seul marché chinois, ont dit les sources.

La dernière série de discussions, menée côté chinois par le vice-président de SAIC Chen Hong, pourrait s'achevr dès ce week-end, a indiqué l'une des sources.

Les deux groupes se sont refusés à tout commentaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés