Soros entre dans le capital de Ferrari, l'action vrombit

©Photo News

Le titre de Ferrari a pris plus de 10% mercredi à la Bourse de Milan, après l'annonce par le milliardaire américain George Soros de son entrée au capital du constructeur italien de voitures de sport. Avec cette participation, l'influent financier américain figure à présent parmi les dix principaux actionnaires de Ferrari.

Depuis son entrée en Bourse de New York le 21 octobre dernier, puis à Milan le 4 janvier, l'action Ferrari n'a pas arrêté de fondre (voir graphique plus bas) perdant plus de 20 dollars depuis son arrivée à Wall Street.

Ce mercredi, le cours de bourse du constructeur italien reprenait des couleurs à la faveur de l'apparition d'un grand nom de la finance dans le top 10 de son actionnariat. Ce grand nom, c'est George Soros. Le milliardaire américain a acquis 850.000 titres Ferrari valorisés à 40,8 millions de dollars, selon un document adressé au gendarme des marchés américains, la SEC.

Qui détient la marque?

George Soros, un des investisseurs les plus respectés par la communauté financière, détient à présent 0,45% de la marque au cheval cabré.

©REUTERS

D'après les chiffres communiqués début février par le groupe italien, Ferrari est détenu à hauteur de 24% par Exor, la holding de la famille Agnelli (propriétaire historique de Fiat), à 10% par Piero Ferrari, le fils du fondateur du constructeur, et à 66% par le marché. Le fonds américain T. Rowe price Group, est le troisième actionnaire, avec une participation de 4%. Le PDG, Sergio Marchionne (photo ci-contre), est aussi un investisseur important avec 0,77% du capital.

A la clôture à Milan, Ferrari a terminé en hausse de 10,38%, à 34,45 euros, dans un marché en rebond de 2,48%. A New York, il gagnait à mi-séance environ 7,80%, à 38,43 dollars .

L'action Ferrari depuis son entrée à la Bourse de New York:

©L'Echo.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés