Toutes les e-tron d'Audi Brussels risquent un rappel

©REUTERS

Quelque 200 SUV e-tron vendus en Belgique vont être rappelés pour un problème de joint au compartiment batterie. Aux Etats-Unis, 540 propriétaires ont aussi été avertis. Ce sont au final tous les véhicules de ce modèle, produits de septembre 2018 à mars 2019 chez Audi Brussels, qui sont visés.

La tuile pour Audi Brussels. L'usine d'assemblage bruxelloise du modèle SUV électrique e-tron devrait rappeler l'ensemble des véhicules produits entre septembre 2018 et mars 2019 dans ses murs. L'alerte donnée aux États-Unis s'étend à d'autres pays et les propriétaires belges du SUV e-tron ne seront pas épargnés.

→ Le problème? Les autos souffriraient d'un problème de joint qui risque de laisser pénétrer l'eau dans le compartiment de batterie et ainsi provoquer un court-circuit. 

En Belgique, quelque 200 véhicules de ce modèle ont été livrés et devront donc retourner au garage. Les concessionnaires ont été avertis et les courriers aux clients partiront dans les prochains jours. Chez D'Ieteren, importateur de la marque, on insiste sur le fait qu'il est toujours possible de rouler avec le véhicule tant qu'aucun signal lumineux ne s'allume, ce qui n'a pas encore été le cas.

Les modifications débuteront au mois d'août. 

Aux États-Unis, 1.640 voitures sont concernées, soit l'ensemble du parc. Les réparations pourraient là-bas prendre jusqu'au mois d'août. Néanmoins, les 540 propriétaires américains peuvent recevoir durant cette période une voiture de remplacement avec un dédommagement de 800 dollars en diesel et une assistance gratuite. Un dédommagement qui ne sera pas disponible pour les propriétaires belges, sous prétexte que leur véhicule n'est pas immobilisé.   

"Nous appliquons la plus grande prudence, car aucun incident n'a encore été signalé", lit-on dans un communiqué de la société aux États-Unis. L'e-tron est vendue aux États-Unis depuis le mois d'avril.

D'autres rappels, d'autres pays

Le modèle e-tron est vendu dans divers pays. Des procédures de rappel risquent bien d'y fleurir dans les prochains jours.

Cette opération de rappel n'est pas une bonne nouvelle pour Audi et sa maison mère Volkswagen qui comptait tailler des croupières à Tesla aux États-Unis avec son e-tron. Quant à l'usine belge, elle est déjà sous la critique allemande. Toutefois, notons que le problème de joint n'est nullement lié à la conception ou à l'assemblage. La pièce à remplacer a été fournie par un fournisseur tiers et ne respecte pas les spécifications. Espérons que ces petits défauts de jeunesse ne durent pas, et qu’ils ne soient au final qu’un mauvais souvenir pour Audi Brussels et ses 3.000 travailleurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect