Toyota: le top avant le flop

©EPA

Toyota présente un bénéfice net annuel record, mais craint une chute de 35% pour 2016-17.

Le géant automobile Toyota a annoncé un bénéfice net annuel record, mais il anticipe une chute de 35% en 2016-17 sur fond de hausse du yen, une prévision qui n'inclut pas l'impact de la suspension de production liée aux séismes survenus mi-avril au Japon.

• La firme a par ailleurs dévoilé un programme de rachat d'actions pour un montant maximum de 500 milliards de yens (4 milliards d'euros) d'ici à mars 2017.

Les chiffres

Entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, le groupe a affiché un bénéfice en hausse de 6,4%, à 2.312,6 milliards de yens (17,4 milliards d'euros au taux de change retenu par le groupe), mais celui-ci devrait tomber à 1.500 milliards de yens cette année.

De même, le bénéfice d'exploitation, qui a lui aussi atteint des niveaux inédits (+3,8% à 2.853,97 milliards de yens), va, selon les prévisions du groupe, dégringoler de 40,4% à 1.700 milliards de yens.

→ Que se passe-t-il? Toyota, qui bénéficiait depuis trois ans de l'affaiblissement du yen, a vu le vent se retourner depuis le début de l'année, ce qui va fortement peser sur ses résultats. Il invoque aussi des dépenses accrues pour expliquer l'important recul anticipé.

→  Les ventes. Toyota a écoulé sur la période 10,09 millions de véhicules (Toyota, Lexus, mini-véhicules Daihatsu, poids lourds Hino), un chiffre légèrement inférieur à un an plus tôt (-0,7%) sur fond de difficultés au Japon et de ralentissement dans les marchés émergents, pour un chiffre d'affaires de 28.403,1 milliards de yens (+4,3%).

2e
Toyota a dû céder sa place de premier constructeur automobile mondial à Volkswagen au premier trimestre.

Toyota espère vendre 10,15 millions d'unités en 2016-17. Néanmoins le constructeur nippon n'a pas encore évalué l'impact de l'interruption temporaire d'une grande partie de l'assemblage de voitures au Japon en raison d'une pénurie de pièces après les tremblements de terre qui ont frappé l'île de Kyushu.

Les recettes devraient quant à elles tomber à 26.500 milliards de yens (-6,7%) au cours de l'exercice actuel, débuté en avril.

Le président et CEO de Toyota, Akio Toyoda. ©EPA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés