Publicité
Publicité

Toyota revoit ses prévisions de bénéfice à la hausse

Le constructeur japonais est repassé dans le vert au premier semestre, malgré l'handicap du yen fort et grâce à des ventes en croissance de plus de 18%

Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé vendredi être repassé dans le vert au premier semestre 2010/11, grâce à une nette hausse de ses ventes de voiture et en dépit du handicap du yen fort, ce qui l'a conduit à revoir en légère hausse ses prévisions de bénéfice annuel.

Entre avril et septembre, le premier constructeur mondial a dégagé un bénéfice net de 289 milliards de yens (2,5 milliards d'euros), après avoir subi une perte de 56 milliards de yens l'an passé.

Il a engrangé un important bénéfice d'exploitation de 323 milliards de yens (2,8 milliards d'euros), contre une perte de 137 milliards, et vu son chiffre d'affaires augmenter de 15,5% à 9.678 milliards de yens.

Ses ventes mondiales de voitures ont augmenté de 18,6%, atteignant 3,7 millions d'unités lors des six premiers mois de l'exercice budgétaire, c'est-à-dire peu après la crise des rappels qui avait plongé Toyota dans la tourmente en début d'année.

"Notre bénéfice d'exploitation s'est nettement amélioré malgré l'impact négatif important du yen fort", a expliqué Satoshi Ozawa, un vice-président du groupe cité dans un communiqué.

"Cela a été possible grâce à nos efforts de marketing qui ont permis d'améliorer nos ventes de 585.000 véhicules, à une réduction des pertes de nos services financiers et à nos efforts de réduction de coût", a-t-il énuméré.

Tenant compte de ce bon premier semestre, Toyota a révisé quelque peu à la hausse ses prévisions de profit annuel pour l'année d'avril 2010 à mars 2011. Il envisage désormais un bénéfice net de 350 milliards de yens (3 milliards d'euros), contre 340 milliards escomptés jusqu'à présent, et un bénéfice opérationnel de 380 milliards de yens, contre 330 milliards.

M. Ozawa a toutefois prévenu que "le climat des affaires était difficile, avec l'appréciation rapide et importante du yen ces derniers mois, le risque d'un ralentissement de la reprise aux Etats-Unis et en Europe et la chute de la demande au Japon suivant la fin de subventions pour l'achat de voitures écologiques".

En conséquence, Toyota a revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel, à 19.000 milliards de yens, soit 500 milliards de yens de moins qu'auparavant

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés