Trompeuse embellie pour les immatriculations belges

Bloomberg ©Bloomberg

Cela ressemble à une belle embellie sur le marché automobile belge, mais les chiffres de mai 2013 sont trompeurs: la base de comparaison n’est pas utilisable telle quelle. Le secteur préfère parler de statu quo sur 5 mois.

Les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 9,17% en Belgique en mai à 44.519 unités, contre 40.780 en mai 2012. Celles de deux roues motorisés ont progressé de 16%. Les véhicules utilitaires ont enregistré des hausses plus fortes encore sur un an: + 26,6% pour les moins de 3,5 tonnes, + 39,6% pour les 3,5 à 16 tonnes et + 27,6% pour les plus de 16 tonnes.

Des résultats remarquables, qu’il convient aussitôt de nuancer. En mai 2012, en effet, la DIV (Direction pour l’immatriculation des véhicules) avait inauguré sa nouvelle interface informatique, rappelle la Febiac, la fédération du secteur, ce qui avait eu des répercussions sur les chiffres d’immatriculations sur le mois. Cela rend toute comparaison de résultats sur cette période hasardeuse, souligne la Febiac.

Plus intéressante est l’évolution du marché sur les cinq premiers mois. Les immatriculations de voitures neuves ont progressé de 3,89% sur la période pour totaliser 246.715 unités, indiquent les nouvelles statistiques compilées par la Febiac et le SPF Mobilité et Transports. "Globalement, et en tenant compte de ce fait (l’impact du nouvel interface de la DIV, NDLR), le marché automobile figure à l’issue des cinq premiers mois à un niveau équivalent à celui qui était le sien l’an dernier", estime la Febiac dans son communiqué.

Le bilan à cinq mois des utilitaires est d’ailleurs encore très contrasté: les moins de 3,5 tonnes s’améliorent de 2,25%, mais les utilitaires lourds de 3,5 à 16 tonnes reculent de 19,4% tandis que les plus de 16 tonnes reculent de 21,7%.

Sur cinq mois toujours, les motos enregistrent une baisse de 6,51%.

Volkswagen reste loin devant

Par marque, Volkswagen reste en tête sur les deux périodes, avec 4.959 immatriculations en mai 2013 (+ 9,06%) et 25.572 unités sur les cinq mois (+ 4,76%). Elle devance Renault et Peugeot, dans l’ordre, sur les deux tableaux, avec 1.000 unités d’avance sur son premier challenger sur le mois et près de 3.000 unités d’avance sur celui-ci sur cinq mois.

Derrière les trois marques, Audi progresse sur le mois de mai en dépassant Citroën pour prendre la quatrième place du classement avec 3.157 immatriculations. Et BMW dépasse Opel sur la même période pour s’emparer de la sixième place.

Sur cinq mois, BMW dépasse Audi, respectivement sixième et septième.

Mais c’est surtout Ford qui fait la mauvaise affaire en glissant de la sixième place à la neuvième, avec 12.108 immatriculations.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n