UberPop déclarée illégale à Bruxelles

©© HARRY PROUDLOVE/Demotix/Corbis

Le tribunal de commerce néerlandophone de Bruxelles vient de déclarer l'illégalité de l'application UberPop. C'est un fameux coup dur pour la société américaine qui avait récemment été contrainte de suspendre son application à Paris. On pourrait se diriger vers la même solution à Bruxelles, nous a fait savoir Mark Mac Gann, directeur d'Uber en Europe.

Uber vient de perdre l'action en justice intentée contre la société américaine par les Taxis Verts, les Taxis Bleus et la Région bruxelloise. Les sociétés de taxis, qui dénonçaient une situation de concurrence déloyale,   voulaient qu'Uber se mette en conformité par rapport à son application UberPop.

"Nous avons 21 jours pour nous mettre en conformité. Après, nous pourrions avoir une amende de 10.000 euros par infraction avec un plafond fixé à un million d'euros", nous a expliqué Mark Mac Gann, directeur d'Uber en Europe. Selon ce dernier, la société devrait aller en appel de cette décision. Après les délais de mise en conformité, tout laisse à penser que la société américaine suspende son application en attendant de trouver une solution. 

=> Notre interview de Pascal Smet: "Les taxis me menacent, mais non, je n'ai pas peur"

“Nous étudions cette décision, dont les conséquences sont néfastes pour les centaines de partenaires qui utilisent la plateforme Uber, mais aussi pour les dizaines de milliers de Bruxellois utilisant Uber pour se déplacer à travers la ville, en toute sécurité et à un prix abordable. Notre service professionnel UberX n’est pas atteint par cette décision et poursuit son activité", a pour sa part déclaré Filip Nuytemans, directeur d'Uber en Belgique.

Filip Nuytemans, general manager d'Uber Belgique ©REUTERS

"Pour autant, il nous semble important de faire en sorte que les Bruxellois gardent la possibilité de choisir comment ils se déplacent. Le gouvernement a commencé à travailler à une modernisation de la loi à partir de laquelle la décision d’aujourd’hui a été prise - une loi adoptée avant l’apparition des smartphones. Nous espérons que le Ministre-Président Rudi Vervoort et son gouvernement feront avancer cette modernisation de la loi, de manière à permettre à Uber de réduire le trafic dans l’une des villes les plus congestionnées d’Europe", a-t-il ajouté.

 



Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés