Un groupe chinois intéressé par Opel Anvers

Opel

Vendredi, une délégation envoyée par le groupe chinois CHTC s'est rendue à l'usine d'Opel Anvers. Cette visite laisse penser que le candidat chinois serait toujours prêt à investir dans l'entreprise.

L'usine anversoise intéresserait toujours l'investisseur chinois Zhengzhou Hi-Tech Vehicle Ltd (CHTC). On parle d'une somme de 600 millions d'euros que CHTC serait prêt à investir. Ainsi, le député européen Bart Staes (Groen!) a reçu les représentants chinois lors d'une rencontre à l'usine même d'Opel Anvers. Etaient également présents lors de cette visite, les délégués syndicaux Rudi Kennes (FGTB) et Luc Van Grinsven (CSC), ainsi que les députés européens Frieda Brepoels (N-VA), Derk Jan Eppink (LDD) et des collaborateurs de Guy Verhofstadt.

Cette rencontre confirmerait l'intérêt de l'investisseur chinois pour Opel Anvers. Les Chinois auraient, par ailleurs, obtenu les garanties de crédit nécessaires.

En outre, un avis juridique a entre-temps été sollicité. Il en ressort que General Motors n'aurait pas appliqué certains aspects de la législation européenne sur la concurrence. Cet avis sera remis aux syndicats par Bart Staes. Les délégués syndicaux pourront éventuellement réagir à cet avis en portant plainte auprès de la Commission européenne. Bart Staes regrette, toutefois, que le gouvernement flamand n'ait pas participé à cette réunion mais transmettra un rapport aux ministres concernés.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés