Une grève en Hongrie menace l'approvisionnement d'Audi Brussels

Une première grève de deux heures avait eu lieu le 18 janvier dernier à Gyor en guise d'avertissement. ©EPA

Plus de 4.000 travailleurs d'Audi sont en grève en Hongrie dans l'usine où l'on produit les moteurs électriques destinés à l'usine de Forest.

Un conflit social dans l’usine Audi hongroise de Gyor gagne en intensité. L’usine est l’une des plus grandes d’Audi et emploie 13.000 personnes. Plus de 4.000 personnes sont en grève, dans un mouvement qui a débuté mardi passé. La grève porte principalement sur une augmentation des salaires et d’autres avantages.

"Si cela continue au-delà de mercredi, on aura des problèmes."
Andreas Cremer
Secrétaire général d'Audi Brussels

Cet arrêt de travail commence à poser des problèmes dans toute la chaîne de production d’Audi. Gyor est notamment une usine de moteurs très importante pour le groupe Volkswagen. En Allemagne, les productions des Audi A3, A4, A5 et Q2 de l’usine d’Ingolstadt sont perturbées.

C’est aussi de Gyor que viennent les moteurs électriques et tout le groupe motopropulseur pour la production à l’usine de Forest de l’e-tron, le premier véhicule 100% électrique du groupe. "Nous avons assez de stocks pour le moment. Mais si cela continue au-delà de mercredi, on aura des problèmes", nous répond-on chez Audi Brussels.

©Photo News

Les inquiétudes sont là alors que de source syndicale, la grève hongroise gagne en intensité. Selon Tibor Szimacsek, un porte-parole du syndicat AHFSZ qui compte 9.000 affiliés dans l’usine, 300 travailleurs supplémentaires ont rejoint le mouvement durant le week-end dans un pays où les grandes grèves sont rares.

Plusieurs rounds de négociations ont eu lieu mais sans succès. Audi proposait une augmentation de 20% sur deux ans, mais les travailleurs veulent 18% dès cette année. Selon les syndicalistes, les employés slovaques d’Audi gagnent 28% de plus et les Polonais 39%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect