Ventes de juin en hausse pour GM, Ford et Chrysler

Les trois constructeurs automobiles américains, General Motors (GM), Ford et Chrysler ont annoncé jeudi une nette hausse sur un an de leurs ventes aux Etats-Unis, malgré une érosion par rapport à mai, un mois traditionnellement marqué par des promotions.

(AFP) - Les trois constructeurs automobiles américains, General Motors (GM), Ford et Chrysler, ont annoncé jeudi une nette hausse sur un an de leurs ventes aux Etats-Unis, malgré une érosion par rapport à mai, un mois traditionnellement marqué par des promotions.

Chez le numéro un national GM, les ventes sur un an ont grimpé de 10,7%, à 195.380 unités au total. Mais la performance des quatre marques qui forment désormais le coeur de GM un an après son redressement judiciaire --Chevrolet, Buick, Cadillac et GMC-- est spectaculaire, avec un bond général de 35,8% de leurs ventes sur un an. Les autres marques, promises à la vente ou l'extinction(Hummer, Pontiac, Saab, Saturn) se sont effondrées de plus de 98%.

Un responsable de GM, Don Johnson, a relevé que les ventes de juin avaient été tirées par un regain de faveur pour les gros pick-up, ce qu'il a interprété comme "une indication qu'une part fondamentale de l'économie américaine se renforce graduellement".

Un autre responsable, Stephen Carlisle, a cependant concédé lors d'une téléconférence qu'il prévoyait une stabilisation des ventes de détail pour les prochains mois, plutôt que l'expansion qui avait marqué le début d'année.

Chez Ford, le seul des constructeurs américains à n'avoir pas déposé le bilan l'an dernier, les ventes sont en hausse globalement de 13,3%, à 175.895 unités, mais affichent une progression de 15,4% en excluant la marque Volvo, vendue au Chinois Geely.

Le constructeur s'est félicité d'avoir encore accru sa part de marché, pour la 20e fois en 21 mois, et souligné que l'ensemble de la gamme bénéficiait du rétablissement des ventes

Il a également relevé que ses ventes au Texas (sud) semblaient souffrir de la marée noire, ainsi que des préparations pour l'ouragan Alex, qui se trouvait jeudi au Mexique.

Chrysler, le plus petit des trois américains, a pour sa part publié un bond de ses ventes de 35% sur un an, 92.482 unités. "Le bouche-à-oreille des consommateurs s'intensifie fortement avec l'arrivée de notre toute nouvelle Jeep Grand Cherokee chez les concessionnaires, et les critiques (favorables) de nos nouveaux pickups Ram Heavy-Duty", s'est réjoui le patron des ventes américaines, Fred Diaz.

Les trois constructeurs ont accusé un recul par rapport au mois dernier, de 12,7% pour GM, de 10,7% pour Ford et de 11,8% pour Chrysler.

"Pendant un mois comme juin, quand il n'y a pas de promotion spéciale liée à des jours fériés, beaucoup d'acheteurs de voitures se rabattent sur des occasions récentes, à la recherche d'un bon prix", avait expliqué une analyste du cabinet spécialisé Edmunds.com, Michelle Krebs, avant la publication des chiffres des constructeurs.

Chez General Motors, en revanche, on attribuait le recul d'un mois sur l'autre à une réduction de ventes de flottes aux loueurs et aux entreprises.

Du côté des constructeurs étrangers, Toyota n'a enregistré qu'une hausse de 6,8% sur un an de ses ventes, à 140.604 unités, restant à la troisième position dans le pays, derrière General Motors et Ford.

"Tout le secteur automobile a eu un mois de juin difficile en raison de l'affaiblissement de la confiance des consommateurs, mais Toyota reste la marque numéro un pour les ventes au détail depuis le début de l'année", s'est consolé le directeur général de Toyota Amérique du Nord, Jim Lentz.

Honda n'a guère fait mieux, avec une augmentation des ventes de 6,2% à 106.627 unités.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés