Ventes de voitures en recul dans l'UE

Pour le deuxième mois consécutif, les constructeurs automobiles ont vendu moins de voitures dans l'Union européenne. Le recul est particulièrement spectaculaire en Allemagne, où elles ont chuté de plus d'un tiers sur un an au mois de mai. Les fin des primes à la casse et la crise économique sont passées par là.

Les ventes de voitures neuves dans l'Union européenne (UE) ont chuté de 9,3% en mai sur un an, enregistrant leur deuxième recul mensuel d'affilée du fait de la fin des primes à la casse et de la crise économique, a indiqué mardi l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

Au total, quelque 1.129.508 véhicules ont été immatriculés en mai. Sur les cinq premiers mois de l'année, 5.943.096 voitures particulières ont été immatriculées dans l'Union européenne (sauf Malte et Chypre, dont les données ne sont pas disponibles). Ce chiffre représente une hausse de 1,9% par rapport à la même période de 2009.

Pour le seul mois de mai, les ventes ont notamment chuté de plus d'un tiers (-35,1%) en Allemagne, premier marché européen, avec 249.708 voitures immatriculées, alors que la France, le deuxième marché, enregistre un recul plus limité de 11,5% à 186.268 unités. Les immatriculations ont également reculé de 13,8% en Italie (163.700 unités).

Les immatriculations ont en revanche augmenté en Espagne (+44,6%) et au Royaume-Uni (+13,5%), avec respectivement 102.873 et 153.095 unités, deux marchés qui avaient connu des niveaux très bas en mai 2009, observe l'ACEA.

Le groupe VW, numéro 1 en Europe avec une part de marché de 22,1%, a reculé de 8,2% en mai, avec notamment un net repli de sa marque Volkswagen (-12,4%) que ne compense pas la hausse de 2,3% des ventes d'Audi.

Les constructeurs français enregistrent pour leur part des résultats divergents: PSA a reculé de 5,3% (-6,0% pour Peugeot et -4,4% pour Citroën), tandis que le groupe Renault a augmenté ses ventes de 5,9% (+9,1% pour la marque Renault et -5,4% pour Dacia).

Le groupe américain Ford a reculé de 13,2% le mois passé, avec une baisse de 17,3% de sa marque Ford mais une hausse de 17,8% pour son autre marque, Volvo.

L'Italien Fiat a enregistré un net recul de 22,7% et le constructeur américain General Motors une baisse de 19,4%, due principalement à un recul de 19,0% de sa marque Opel.

L'allemand BMW a vu ses ventes diminuer de 2,7%, tandis que son compatriote Daimler (Mercedes et Smart) enregistrait une baisse de ses ventes de 4,6%.

Et si le japonais Toyota recule fortement (-23,1%), son compatriote Nissan enregistrait pour sa part une belle hausse de ses immatriculations (+17,9%).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés