analyse

Voici pourquoi l'automobile européenne n'a pas peur de Donald Trump

©Netika

Les actions des constructeurs automobiles sur les Bourses ont malgré tout résisté à la baisse. Voici les raisons.

Le secteur des constructeurs automobiles a été un des rares des 19 que compte l’indice Stoxx 600 à subir des pertes lundi. L’idée du Président américain de taxer les voitures européennes en est bien évidemment la cause majeure.

Pour autant, il y a lieu de faire la part des choses. D’abord, il ne s’agit que d’une menace qui ne sera mise à exécution que si l’Europe réplique aux droits de douane fixés par les USA sur l’acier importé. Par ailleurs, outre qu’il devrait s’agir de taxer les voitures de luxe, le poids des affaires réalisées par les constructeurs aux Etats-Unis varie d’un acteur à l’autre.

BMW le plus mal loti

En y effectuant 54% de ses ventes, l’italien FiatChryslerest, des groupes européens, le plus actif aux Etats-Unis. Mais ce constructeur produit l’essentiel de ce qu’il vend sur place. Il sera à peine concerné par les droits de douane à l’importation de voitures. Les constructeurs français sont, pour leur part, peu présents outre-Atlantique. Si Peugeot réalise 7% de ses ventes sur le continent nord-américain, Renault n’y est pas présent que via le japonais Nissan dont il détient 45% du capital.

La situation est par contre moins enviable pour les groupes allemands, déjà confrontés au désamour de bon nombre d’Allemands pour le diesel. Après la Chine, les Etats-Unis sont leur deuxième plus grand marché. C’est d’ailleurs à la Bourse de Francfort que le secteur a le plus souffert. Les actions ont accusé des pertes allant de 1 à 2%, voire un peu plus.

Les analystes s’accordent pour affirmer que parmi eux, c’est BMW qui sera le plus affecté par le projet de taxation de Donald Trump. Il est celui dont les ventes totalisent 20,7% de celles de l’ensemble du groupe. Ce pourcentage est de 16,3% pour VW et de 16,2% pour DaimlerChrysler.

L’an dernier, l’Allemagne a exporté 494.000 véhicules. Ce nombre était déjà 25% moins élevé qu’en 2013.
VDA
Association qui regroupe VW, BMW et Daimler

Élément rassurant, la production locale des constructeurs allemands tend à augmenter année après année. Et les importations à baisser. L’association allemande VDA, qui regroupe les trois géants allemands, à savoir VW, BMW et Daimler, a indiqué que la production automobile aux Etats-Unis qui avait totalisé 804.000 véhicules en 2017, est à présent plus importante que le nombre de voitures que ces trois constructeurs importent. L’an dernier, l’Allemagne a exporté 494.000 véhicules. Ce nombre était déjà 25% moins élevé qu’en 2013.

Compensation chinoise

Autre point qui permet de relativiser, si l’on peut dire, les menaces taxatoires de Donald Trump, la Chine envisage pour sa part d’abaisser cette année les taxes à l’importation d’automobiles. L’Empire du Milieu a vu les ventes de véhicules augmenter de 20% en rythme annuel en 2016 et en 2017, selon des données compilées par China Passenger Car Association. Cette année devrait être aussi favorable, alors que le gouvernement chinois prévoit une croissance de 6,5% pour son économie et de 10% des ventes au détail. La Chine avait dépassé les Etats-Unis en 2015 en tant que plus grand marché automobile au monde.

L’abaissement des tarifs aurait pour conséquence de réduire l’écart des prix pratiqués entre les voitures construites en Chine et celles qui sont importées. Cela devrait booster la demande pour les voitures de luxe importées.
Zhixuan Lin
analyste chez Huatai Research

Selon Zhixuan Lin, analyste auprès de Huatai Research, 1,22 million d’autos (+ 17% sur 2016) ont été importées en 2017. Pour une très grande part d’entre elles, c’étaient des voitures de luxe. BMW, Mercedes, Lexus, Toyota et Porsche constituaient le top 5 dans ce registre. Pour Zhixuan Lin, "l’abaissement des tarifs aurait pour conséquence de réduire l’écart des prix pratiqués entre les voitures construites en Chine et celles qui sont importées. Cela devrait booster la demande pour les voitures de luxe importées".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect