Volkswagen ne relève pas ses prévisions

Le numéro un européen de l'automobile, l'allemand Volkswagen, a multiplié au troisième trimestre son bénéfice net par plus de dix, à 2,2 milliards d'euros, mais n'a pas relevé ses prévisions annuelles, pourtant considérées comme très prudentes.

Le groupe, qui avait déjà publié ses résultats sur neuf mois vendredi, a livré les détails du troisième trimestre mercredi.
Sur trois mois, le chiffre d'affaires a bondi de 18,4% à 30,7 milliards d'euros, pour un bénéfice opérationnel de 1,98 milliards d'euros. La base de comparaison, le troisième trimestre 2009, correspond à l'un des pires moments de la crise pour l'industrie automobile.

"L'évolution favorable des affaires pendant les neuf premiers mois de 2010 ne va pas se poursuivre avec la même intensité au quatrième trimestre", a toutefois prévenu le constructeur dans un communiqué.

En conséquence, Volkswagen n'a pas revu ses objectifs à la hausse, un geste pourtant attendu par les analystes.

Le groupe aux neuf marques, de Bentley à Seat en passant par Skoda ou Audi, entend toujours dépasser ses ventes de l'année précédente (6,3 millions d'unités) ainsi que son bénéfice d'exploitation (1,9 milliard d'euros).

La première condition est en passe d'être remplie, Volkswagen ayant déjà vendu 5,4 millions de voitures sur les neuf premiers mois. Quant à la deuxième, le retour à la croissance des marchés automobile mondiaux l'a depuis longtemps rendue caduque : le bénéfice opérationnel s'est élevé à 4,8 milliards d'euros depuis janvier.

En Bourse, l'action Volkswagen perdait 0,14% à 104,50 euros à 08H45 GMT après l'annonce de ces résultats, dans un indice Dax en recul de 0,31%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés