Volkswagen nomme Herbert Diess à sa tête et se réorganise

©AFP

Le conseil de surveillance du groupe Volkswagen, qui s'est réuni ce jeudi en fin de journée, a licencié Matthias Müller, son patron. Il pourrait partir avec quelque 45 millions d'euros en poche. C'est Herbert Diess, actuel responsable de la marque VW au sein du groupe, qui va le remplacer.

L'histoire s'arrête là pour Matthias Müller, le patron de Volkswagen . Le conseil de surveillance du groupe s'est réuni ce jeudi en fin de journée pour approuver la nomination de Herbert Diess, actuel directeur de la marque VW, à la présidence du directoire, en remplacement de Müller, qui a été remercié.

Rassurez-vous, le désormais ex-patron de VW ne devrait pas partir les mains vides. Il pourrait toucher environ 45 millions d'euros, selon les règles internes prévues par le constructeur automobile. Le mandat de l'Allemand âgé de 64 ans, entamé fin septembre 2015 en plein dieselgate suite au départ de l'ex-patron Martin Winterkorn, devait prendre fin en 2020.

Volkswagen a décidé sa mise à l'écart en raison de son incapacité à réorganiser le portefeuille de marques automobiles du groupe, l'un des piliers du plan "Stratégie 2025" destiné à faire de l'entreprise un leader en matière de véhicules moins polluants à la suite du scandale de la manipulation de ses moteurs diesel.

La nomination de Herbert Diess, qui s'est régulièrement heurté aux syndicats en tant que patron de la marque VW, ravit les analystes. "Diess est un homme d'action, il est le meilleur choix au sein de VW pour entraîner le groupe dans la prochaine phase de sa transformation", dit Frank Schwope, analyste de Nord LB.

Herbert Diess devrait prendre la direction du groupe. ©EPA

VW avait confirmé en début de semaine qu'il "envisageait" des "évolutions dans la gouvernance du groupe" qui "pourraient inclure un changement de PDG". Le groupe a également annoncé la nomination au directoire de l'actuel porte-parole du comité d'entreprise, Gunnar Kilian, qui va devenir le responsable des ressources humaines en remplacement de Karlheinz Blessing. Le PDG de sa filiale Porsche Oliver Blume va également rejoindre le directoire de VW.

Le groupe automobile allemand, qui a fait le choix stratégique de miser sur les "nouvelles mobilités" comme la voiture électrique, a aussi annoncé la création de six nouveaux secteurs d'activité et d'un pôle spécialement dédié à la Chine, son principal marché.

Les marques vont être réparties en trois catégories: volume, premium et super premium. VW doit dévoiler les détails de ces annonces vendredi matin lors d'une conférence de presse à son siège à Wolfsburg.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect