Publicité

Volvo fait l'ambitieux pari du tout électrique pour 2030

A Gand on assemble déjà des XC 40 hybrides et électriques ainsi que des batteries. La C40 arrivera dans l'usine à l'automne. ©BELGA

Vente en ligne uniquement, neutralité carbone, véhicules 100% électriques, fin des sièges en cuir, traçabilité du cobalt... Volvo se projette vers un avenir responsable.

Volvo a frappé un grand coup ce mardi. La marque suédoise a confirmé ce qui flottait dans l’air depuis un petit temps. Son futur sera entièrement électrique, et ce dès 2030. L’objectif de la filiale du chinois Geely est de retirer tous ses véhicules essences, diesels et mêmes hybrides de son catalogue d’ici-là.

Volvo est la première grande marque à dévoiler un plan si ambitieux au niveau global. Ford et Bentley ont bien déjà annoncé un plan  similaire, mais uniquement pour l’Europe. Au sein de Jaguar Land Rover, Jaguar va devenir entièrement électrique d'ici 2025, mais en 2030, il restera encore des véhicules thermiques chez Land Rover. Smart, la marque citadine du groupe Daimler avait aussi développé une stratégie du tout électrique, mais depuis, Daimler a revendu 50% de sa filiale à Geely, qui est le plus gros actionnaire de Daimler. Et on attend de nouveaux modèles qui seront désormais produits en Chine.

"Que les dealers se rassurent, ils ont un futur et resteront des partenaires importants."
Hakan Samuelsson
CEO de Volvo Cars

Avec son objectif 2030, le plan de Volvo dépasse même les objectifs de nombreux pays et villes européens par rapport au moteur thermique. Évidemment, Volvo est aidée par son positionnement premium. "Je pense en effet que c'est plus facile dans le premium d'avoir des produits plus chers. Dans le segment de volumes, vous devez avoir des coûts très bas et directement des gros volumes", concède Hakan Samuelsson, CEO de Volvo Cars.

Uniquement en ligne

L’annonce de mardi s’accompagne d’une petite révolution également au niveau commercial. Les ventes de véhicules électriques se feront désormais uniquement en ligne, avec des offres d'achat ou de location. Fini aussi les rabais opaques, Hakan Samuelsson annonce des prix transparents.

"On espère arriver entre l’été et Noël à des capacités de 135.000 voitures 100% électriques."
Stefan Fesser
CEO de Volvo Car Gent

Le réseau de Volvo est évidemment secoué. Une voiture électrique demande moins d'entretien et si Volvo vend directement ses voitures en ligne, n'est-ce pas une autre partie importante du business qui risque d'échapper aux dealers? "Qu'ils se rassurent. Ils ont un futur. Les voitures achetées en ligne seront livrées chez le dealer de leur choix. Ils s'occuperont du service et de l'explication du véhicule. Beaucoup de gens voudront de l'assistance pour leur achat en ligne et pourront le faire chez le dealer, qui sera rémunéré pour ça. Par ailleurs, ils auront un rôle à jouer dans la seconde vie de ces voitures. Ces partenariats resteront importants", assure Samuelsson.

La C40 pour Volvo Gand

À l’usine de Gand, où l’électrification avance rapidement, l’annonce est de bonne facture. Surtout que Volvo a profité de ce mardi pour présenter sa toute nouvelle C40, une voiture qui sera également produite à Gand dès l'automne. L'usine s'est spécialisée sur les petites Volvo. La C40 est en fait une version coupée de la XC40 et ne sera disponible qu'en version électrique.

"Le changement climatique est le test de sécurité ultime."
Volvo

Les capacités de production de véhicules électriques vont être triplées cette année à Gand. "On espère arriver entre l’été et Noël à des capacités de 135.000 voitures 100% électriques", nous détaillait en janvier le patron de l'usine, Stefan Fesser. Dès 2022, 60% des capacités de production seront prêtes pour produire des véhicules électrifiés (hybrides et électriques).

Révolution "éthique"

Mais la démarche de Volvo se veut éthique également. "Le changement climatique est le test de sécurité ultime", clame Volvo, qui rappelle que "Volvo s’est soucié de la sécurité des voitures bien avant les autres."

"Nous avons notre part de responsabilité et nous devons trouver des solutions. Les consommateurs veulent une marque pour qui ça importe de bien faire les choses pour pouvoir conduire une Volvo l’esprit tranquille", indique Linn Fortgens, en charge de la durabilité chez Volvo.

Volvo fait donc d'autres pas en avant. La société veut être totalement neutre en carbone d'ici 2040. Elle entend aussi, "par souci du bien être animal", ne plus mettre de cuir dans ses voitures. Surtout, la société promet une traçabilité du cobalt de ses batteries s'appuyant sur la technologie blockchain couplée avec des audits sur le terrain.

3 questions à Hakan Samuelsson, CEO de Volvo Cars

Les premières réactions à votre passage vers le 100% électrique ne sont pas toute positives. Comment allez-vous convaincre les clients?

Cela ne se fera pas dès demain. Il nous reste neuf ans pour convaincre. Je me souviens quand nous sommes passés aux 4 cylindres ou que l’on a placé la limite de vitesse, c’était la même chose, mais nous n’avons pas perdu de clients. Nous avons du temps et nous avons des concepts hybrides en attendant pour ceux qui n'ont pas de solution de recharge.

Quelles sont les implications du passage au 100% électrique pour l’usine de Volvo Gand? Quand est-ce que l’usine arrêtera de produire des versions thermiques?

La Belgique va produire la C40. C’est la première voiture électrique de Volvo sans alternative thermique. L’usine produit déjà la XC40 dans ses versions à combustion, hybride et électrique. La version hybride de la XC40 restera. Mais un peu avant 2030, quand il faudra renouveler la XC40, l’usine devrait arrêter de produire des véhicules thermiques. Il y a eu de la nervosité par le passé sur le futur de l’usine. Il est aujourd’hui assuré. Volvo Gand a joué un rôle de pionnier dans l’électrification et nous en sommes très contents.

Vous allez proposer des voitures dans des versions préconfigurées avec peu de choix d'options. Est-ce aussi une façon de faciliter une exportation de modèles depuis la Chine et la maison mère Geely?

Non, cela ne vient pas de là. Il s’agit de rendre l’offre meilleure pour le client. Ils n’aiment pas le processus d’achat compliqué d’aujourd’hui. Avoir des options présélectionnées permettra aussi des délais de livraison beaucoup plus courts. On offrira un prix en ligne transparent avec des paquets comprenant l’assurance, l’entretien, etc. C’est ce que les clients veulent.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés