analyse

VW, Ford, Opel… un tiers du marché automobile boude le salon de Paris

Volkswagen sera le plus grand absent du Salon de Paris qui débute le 2 octobre prochain. ©BELGAIMAGE

Les Salons automobiles sont de moins en moins considérés par les marques automobiles. Des marques représentant 37% de parts de marché en Europe feront l’impasse sur celui de Paris.

On ne vous le dira jamais aussi franchement, mais à une semaine de l’ouverture du Salon de l’auto de Paris (le 2 octobre pour la presse, le 3 pour le grand public) c’est un peu la Bérézina. Fiat, Opel, Ford, Jeep, Nissan, Alfa Romeo, Volvo, Mazda, Mitsubishi et même Volkswagen ne seront pas présentes cette année au Mondial de l’auto de Paris.

Un constructeur absent de cette édition 2018 a indiqué au magazine Challenges qu’un stand à Paris lui aurait coûté 2 millions d’euros. Les organisateurs du salon auraient pourtant fait des efforts, 160 euros au mètre carré au lieu des 175 euros traditionnels. Cela n’a pas suffi à convaincre plusieurs constructeurs de venir à un salon qui se tient un an sur deux en alternance avec celui de Francfort.

5,5
Millions
Les marques absentes du prochain salon de Paris représentent plus de 5,5 millions de voitures vendues en 2017 en Europe.

Ils n’ont plus peur de remettre en cause l’existence même des salons. Certains estiment que les budgets marketing peuvent être mieux utilisés en ligne ou via des événements propres. Volvo est le cas le plus extrême.

La filiale de Geely a décidé de ne pas être présente à l’essentiel des salons européens y compris le salon de Genève, pourtant considéré comme le salon de référence du secteur. Chez Volvo, on préfère organiser ses propres événements au cas par cas en fonction de l’"actualité produits" du constructeur suédois. 

Tous à Bruxelles

Le plus gros choc pour cette édition 2018 est peut-être l’absence de Volkswagen, une marque qui, à elle seule, pèse 11,7% du marché européen sur les 8 premiers mois de l’année. "Nous n’avons pas suffisamment de nouveautés à y présenter et pour le reste, on se pose des questions sur ce genre d’événement étant donné le coût de la construction d’un stand", explique Jean-Marc Ponteville, porte-parole de VW en Belgique.

Au sein du groupe VW, les marques Seat et Skoda seront bien présentes à Paris. Audi aussi, mais c’est Audi France qui sera représenté pas la maison-mère.  

L’essentiel du groupe FCA ne sera pas présent non plus au Mondial ni à Francfort. Une décision que l’entreprise ne veut pas commenter. Des marques comme Jeep ont pourtant pas mal d’actualité au niveau de leurs produits. Il s’agit donc bien ici d’un véritable choix stratégique. 

En tout c’est environ 37% du marché européen (parts de marché en immatriculations sur 8 mois) qui fera l’impasse sur le salon parisien.  À Francfort des marques représentant environ 19% de parts de marché avaient fait l’impasse sur le salon 2017. L’essentiel des marques sera par contre bien présent au Salon de Bruxelles en janvier. "C’est un salon est particulier, très important commercialement, Bruxelles c’est plus que du show", précise Jean-Marc Ponteville (VW Belgique).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés