1.500 emplois sur la sellette chez Ryanair

Michael O'Leary, le CEO de Ryanair, s'est exprimé dans une vidéo adressée à ses employés. ©Photo News

Des mauvais résultats trimestriels, la crise des 737 Max de Boeing et le Brexit pèsent lourd sur la compagnie irlandaise Ryanair qui annonce la suppression potentielle de 1.500 emplois.

Dans une vidéo destinée à ses employés, le CEO de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair , Michael O'Leary, explique qu'un surplus de personnel menacerait jusqu'à 1.500 postes. Il invoque des revenus en baisse, la crise autour des 737 Max de Boeing toujours cloués au sol et les inquiétudes liées au Brexit pour justifier cette potentielle coupe dans ses effectifs.

500 pilotes, 400 accompagnateurs de vol et 600 autres postes sont ciblés par l'annonce. Bloomberg, qui a diffusé le contenu de la vidéo interne en question, a obtenu une confirmation de son authenticité par le porte-parole de Ryanair, sans pour autant parvenir à en apprendre davantage. Les suppressions d'emplois effectives seront communiquées à partir de septembre.

Le bénéfice de Ryanair chute de 21%

Dure semaine pour la compagnie low cost alors que cette annonce arrive après celle d'un recul de 21% des bénéfices de l'entreprise par rapport aux résultats trimestriels de 2018. D'avril à juin, Ryanair a réalisé 243 millions d'euros de bénéfices malgré une fréquentation en hausse de ses vols (+11%).

Pour justifier cette contre-performance, Michael O'Leary avait pointé du doigt la pression sur les prix et l'intensité concurrentielle du secteur des low cost, l'augmentation des prix du kérosène et... la hausse des coûts liés au personnel, en raison de concessions faites par la compagnie à ses pilotes après des mois de grogne sociale.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect