TCR, leader européen des équipements aéroportuaires, cherche repreneur

©RV DOC

L’actionnaire majoritaire de TCR International, le fonds d’investissement français Chequers Capital, met en vente cette entreprise belge florissante. Les candidats au rachat se bousculent.

En juin prochain, TCR International changera de mains. Le fonds d’investissement français Chequers Capital, majoritaire depuis 2006, a décidé de rompre les amarres, comme il le fait partout après une dizaine d’années. Le fonds est suivi par un autre actionnaire (à 27%), Florac. Pas d’inquiétude pour TCR: l’entreprise est florissante et les candidats à la reprise sont nombreux.

La croissance du groupe est constante. Après un exercice 2014 ayant dégagé un chiffre d’affaires de plus de 126 millions d’euros, celui de 2015 devrait atteindre les 140 millions, selon le CEO Marc Delvaux. En 2014, le bénéfice opérationnel avait été de 21,2 millions et le profit net consolidé de 6,7 millions.

L’année dernière, outre la création de TCR Malaysia (avec AirAsia et Malaysia Airlines comme clients) ou de TCR Italy, la société de Steenokkerzeel a racheté toute la flotte de "Ground Support Equipment" de SAS Denmark (1.153 pièces), relouée selon ses besoins à la compagnie en full leasing, c’est-à-dire avec maintenance à la clé.

TCR remonte à 1984. À l’époque, "Trailer Construction & Repairing" ne s’occupe que de véhicules non motorisés (porte-palettes, des chariots à bagages, etc). L’entreprise s’installe en 1990 en bordure de piste à Bruxelles-National et commence dès 1996 des opérations de leasing de matériel à Bruxelles et Amsterdam (pour KLM).

Le gros démarrage remonte à 1999, avec l’acquisition de TCR par la société de gestion d’actifs Brambles, associée à Fraport. Tous les types de véhicules de tarmac sont abordés: repoussoirs, tracteurs, chariots à bagages, tapis roulants, passerelles passagers, camions citernes ou de dégivrage, élévateurs, générateurs… Un sacré investissement pour les compagnies aériennes qui sous-traitent de plus en plus (sauf aux Etats-Unis pour l’instant) aux sociétés de handling qui, elles aussi, hésitent à mobiliser des capitaux. D’où l’attrait du leasing opérationnel proposé par TCR, qui a raison de dire avoir "inventé le métier".

Voilà qui explique la liste impressionnante de compagnies aériennes clientes telles United, DHL, Air Europa, SAS, Air France, British Airways ou des manutentionnaires parmi les plus importants tels Menzies, Aviapartner, Swissport, Groundforce ou GateGourmet, qui travaillent pour pas moins de 300 transporteurs. "Indirectement, nos plus grands clients sont Ryanair ou easyJet", relève Tom Bellekens, directeur opérationnel de l’entreprise.

Parce que leader européen (et de loin), TCR est aussi une référence. Si bien que l’entreprise est consultée par les constructeurs lors de la mise au point de nouveaux avions. Le meilleur exemple est celui de l’Airbus A380, où les Belges ont participé aux groupes de travail, notamment pour mettre au point des matériels sécurisés dont les élévateurs pour sociétés de catering. Dans le domaine des GSE, les progrès accompagnent ceux de l’aviation en matière de productivité (matériels moins chers), d’environnement (plus propres, plus silencieux) et de sécurité.

Stabilité

Néanmoins, le plus rassurant pour les futurs investisseurs est la stabilité du modèle.

Tout comme en aviation, les véhicules de tarmac, amortis en sept ans, ont une durée de vie minimale de vingt ans quand ils sont bien entretenus et trouvent toujours des clients dans le monde. "On n’a pas de problèmes de croissance", souligne Marc Delvaux en énumérant les réalisations de ces dernières années avec, chaque année, de nouvelles filiales en Espagne, en Scandinavie, aux Etats-Unis (Houston), en Irlande, en Allemagne…

22.000 GSE

La flotte de TCR

Présente dans 12 pays et 95 aéroports, TCR International dispose d’une flotte totale de "Ground Support Equipment" (GSE) de 22.000 unités.

550 millions d’euros

  La valeur de la flotte

Outre sa valeur, le coût du renouvellement de la flotte atteint 50 millions d’euros par an. TCR dispose également de 68 ateliers de maintenance.

 

5.000 vols par jour

L’assistance de TCR

Les vols bénéficiant de l’assistance de TCR sont opérés par plus de 300 compagnies transportant plus de 500.000 passagers.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Partner content