Publicité

Un accord à l'horizon entre Boeing et Embraer sur les avions de ligne du géant brésilien

©EPA

Boeing et Embraer sont proches d'un accord pour créer une nouvelle société où l'on trouverra uniquement les avions de ligne d'Embraer. Cet accord prévoit que Boeing détienne 80% à 90% de la nouvelle entreprise, mais les opérations militaires d'Embraer resteraient sous contrôle brésilien.

Les avionneurs américain Boeing et brésilien Embraer sont sur le point de conclure un accord pour créer une nouvelle société qui comprendra seulement les avions de ligne d'Embraer. L'annonce de négociations en vue d'un rapprochement entre le groupe américain et Embraer, un des joyaux du Brésil, avait déjà eu lieu en décembre 2017.

80% à 90%
La part de Boeing
Boeing pourrait détenir 80% à 90% de la nouvelle entreprise

Les lignes de cet accord peuvent être résumées en trois grands points.

 

  • Elles prévoient notamment que Boeing détienne de 80% à 90% de cette entreprise dont le siège pourrait être basé à Chicago, quartier général actuel du constructeur aéronautique américain. 
  • Les opérations militaires d'Embraer resteraient, elles, sous contrôle brésilien, a ajouté une source sous couvert d'anonymat. 
  • Boeing a présenté ces propositions au gouvernement brésilien, qui garderait une "golden share", soit un droit préférentiel lui donnant un droit de veto sur les décisions stratégiques impliquant la nouvelle entreprise.

Ce schéma aurait donc séduit le gouvernement brésilien, qui redoute la prise de contrôle de Boeing, notamment sur les activités de défense."Les discussions avancent dans la bonne direction", a encore dit la source. L'annonce d'un accord pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

"Les discussions avancent dans la bonne direction."
Une source proche du dossier

Mais au nom de "la souveraineté nationale", le gouvernement brésilien avait immédiatement fait savoir qu'il excluait de céder le contrôle de ce constructeur aéronautique stratégique, sans être toutefois opposé à un partenariat d'Embraer avec un groupe étranger.

La prise de contrôle des avions de ligne d'Embraer permettrait à Boeing de compléter son portefeuille en y ajoutant des appareils d'une capacité allant jusqu'à 150 sièges et de regagner du terrain dans le moyen-courrier face à Airbus, qui a annoncé mi-octobre un partenariat stratégique avec le canadien Bombardiers

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés