Accord entre syndicats et direction de Brussels Airlines sur la pression du travail

©REUTERS

Syndicats et direction de Brussels Airlines ont conclu un accord sur la pression du travail après plusieurs mois de négociations.

Les syndicats et la direction de Brussels Airlines ont conclu un accord ce jeudi à propos de la pression du travail. Un accord qui tombe (enfin), après des mois de négociations. Un délai a également été fixé pour tomber d'accord sur les autres points de tension, soit les équipages saisonniers et le salaire. Un terrain d'entente devra être trouvé d'ici le 30 novembre.

Un préavis de grève était toujours actif mais a été retiré afin que les négociations se poursuivent sereinement, a indiqué le syndicaliste Filip Lemberechts (ACLVB-CGSLB).

En mai, les pilotes de la compagnie belge avaient fait grève deux jours durant, occasionnant la suppression de 557 vols. Fin juin, une proposition devant apporter une solution à la pression du travail justement mais aussi aux questions de rémunération avait été rejetée à 58% des voix. Cette fois-ci, les propositions ne seront pas soumises à un vote, selon Lemberechts.

Le syndicaliste est convaincu que l'une des principales revendications des pilotes, soit un meilleur équilibre entre vies privée et professionnelle, est satisfaite. "L'accord comprend plus de vingt mesures dans lesquelles la direction s'est engagée. Concrètement, des jours de congés supplémentaires et des rythmes de vol moins lourds seront accordés. Les mesures entreront en vigueur dès 2019 et s'étendront progressivement."

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content