Aéroports brésiliens en retard pour le Mondial

L'état d'avancement des travaux du nouveau terminal de l'aéroport de Fortaleza, le 21 janvier 2014 (photo: Davi Pinheiro / Reuters) ©REUTERS

Le gouvernement brésilien s'inquiète des retards pris dans la construction de nouvelles infrastructures aéroportuaires en vue de la Coupe du monde de football qui débute le 12 juin au Brésil.

Le gouvernement brésilien a fait part samedi de sa préoccupation en raison des retards pris dans la rénovation de certains aéroports du Brésil, à moins de cinq mois du Mondial-2014 de football.

Dans des déclarations au journal Estado de Sao Paulo, le ministre de l'Aviation civile, Wellington Moreira Franco, s'est plaint des entreprises chargées de ces travaux, et a admis qu'un moins un aéroport ne serait pas livré comme prévu.

"Il n'est pas possible de continuer avec ce niveau de performance de la part d'entreprises qui remportent des appels d'offres et ne respectent pas les délais", a tancé le ministre.

Terminal provisoire improvisé

Le ministre a visité ces derniers jours plusieurs des aéroports des 12 futures villes hôtes des matches de la Coupe du monde de football (12 juin-13 juillet) pour vérifier l'avancée des travaux.

Les retards pris par l'agrandissement de l'aéroport de Fortaleza (nord-est), par exemple, ont contraint les autorités à mettre en oeuvre un plan B: improviser un terminal provisoire sous une tente de campagne géante.

A Cuiaba (centre-ouest), les autorités envisagent de poser une bâche sur la structure si les travaux n'étaient pas terminés à temps. Le Brésil espère recevoir près de 600.000 visiteurs étrangers lors de la compétition, qui s'ajouteraient aux trois millions de supporters brésiliens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés