Air Belgium fait définitivement une croix sur sa liaison Charleroi-Hong Kong

Niky Terzakis, le patron de la compagnie Air Belgium ©BELGA

La compagnie aérienne renonce pour de bon à ses vols vers Hong Kong. Cet arrêt ne signifie pas pour autant la fin des activités d'Air Belgium sur le continent asiatique et américain.

L'aventure n'aura duré que quatre petits mois. Lancée en 2018, la liaison entre Charleroi et Hong Kong de Air Belgium a été suspendue en septembre dernier, en raison notamment du manque de fiabilité de son tour-opérateur chinois.

Cette décision était jusqu'ici provisoire, le temps de conclure un accord avec un autre tour-opérateur chinois. Ce jeudi, la compagnie a annoncé renoncer définitivement à sa ligne vers Hong Kong. "Les conditions économiques et techniques ne sont pas réunies pour reprendre cette liaison de manière pérenne. C'est une décision que nous regrettons, mais le succès de notre entreprise passe aussi par des choix difficiles qui sont essentiels au développement de notre compagnie et à la préservation de ses emplois", justifie Air Belgium dans son communiqué. 

Cap sur la Chine et le continent américain 

La compagnie ne coupe toutefois pas les ponts avec l'Asie. Elle dit vouloir à présent se concentrer sur ses activités les plus rentables et maintenir ses projets de développement vers la Chine et le continent américain. L'entreprise vole actuellement pour le compte d'autres compagnies. Une activité qui connait un réel succès et permet à l'entreprise de se faire un nom sur les tarmacs internationaux. 

Deux destinations au départ de Charleroi devraient ainsi suivre cet été. Les passagers qui avaient effectué une réservation ont été ou seront contactés directement et le processus de remboursement intégral des billets a été initié.

En novembre dernier, la Sogepa était venue en aide à Air Belgium avec un prêt à court terme de 4 millions d'euros. Air Belgium compte aujourd'hui 248 équivalents temps plein, contre 176 en octobre dernier, et continue de recruter chaque semaine. Avant la fin mars, elle aura transporté plus de 200.000 passagers, affirme-t-elle. En ce qui concerne le développement de ses propres lignes, la compagnie belge se prépare à desservir deux destinations en Chine continentale dès cet été au départ de Charleroi. La compagnie finalise également ses plans à destination du continent américain pour la saison d'hiver 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content