Bénéfice annuel en hausse pour Ryanair

©AFP

La compagnie numéro un du low cost a enregistré un bénéfice net de 867 millions d'euros, en hausse de 66% par rapport à l'exercice précédent.

Ryanair a bouclé son exercice annuel décalé sur un bénéfice net de 867 millions d'euros, en hausse de 66% par rapport à l'exercice précédent, a annoncé la compagnie irlandaise mardi.

Au cours de l'exercice écoulé, la compagnie numéro un du low cost a transporté 90,6 millions de passagers, un chiffre en progression de 11% en rythme annuel. Ryanair s'attend par ailleurs à ce que cette tendance se poursuive, malgré les baisses de tarifs pratiquées par ses concurrents et table sur 100 millions de passagers pour l'exercice en cours.

Sur les six mois à fin septembre, la compagnie a dit que ses tarifs resteraient "globalement stables".
Il y a deux semaines, easyJet, principal rival de Ryanair dans le segment "low cost", avait fait état d'une
dégradation de ses conditions d'activité en avril.

L'amélioration du service au passagers "a attiré des millions de clients vers Ryanair", a salué le directeur général, Michael O'Leary. La compagnie essaie en effet depuis 2013 de corriger son image et d'améliorer le service aux passagers en permettant par exemple l'emport gratuit d'un deuxième petit bagage en cabine ou en attribuant gratuitement un numéro de siège.

Ryanait s'attend par ailleurs à un prochain bénéfice situé entre 940 millions et 970 millions cette année.

Stephen Furlong, analyste chez Davy, a salué une prévision "robuste". "L'approche plus souple de la compagnie envers ses clients semble porter ses fruits", a noté Keith Bowman, analyste chez Hargreaves Lansdown.

L'action Ryanair prenait plus de 4% mardi matin à la Bourse de Dublin.

Ryanair est par ailleurs le premier actionnaire (avec 29,8% du capital) de sa compatriote Aer Lingus, que souhaite racheter le groupe aérien International Airlines Group (IAG), la maison-mère de British Airways et d'Iberia.

Ryanair indique une nouvelle fois que son conseil d'administration évaluerait toute offre formelle qui serait formulée par IAG.

Selon la presse, le gouvernement irlandais, deuxième actionnaire d'Aer Lingus, pourrait en outre donner prochainement son accord pour une vente de sa part de 25,1% à IAG.

Le rapport commandé à des experts par le gouvernement serait en effet très favorable à une vente, rapporte le Irish Times.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés