Boeing dévoile des modifications logicielles après les accidents de ses 737 MAX

©REUTERS

Boeing a reprogrammé les logiciels à bord de ses avions 737 MAX dans le but d'empêcher des données erronées d'activer un système anti-décrochage qui est de plus en plus pointé du doigt dans les deux accidents mortels impliquant l'avion au cours des cinq derniers mois.

Boeing a présenté ce mercredi dans son fief de Renton, devant des centaines de journalistes, pilotes et dirigeants de compagnies aériennes les modifications tant attendues sur le système de vol de son 737 MAX, mis en cause dans deux catastrophes aériennes qui ont fait 346 morts à quelques mois d'intervalle.  

Le système de Boeing, qui abaisse automatiquement le nez de l'avion pour prévenir un décrochage ou une perte de portance, ne sera activé qu'une seule fois pour chaque événement survenant en vol et non pas de manière répétée comme cela aurait été le cas dans un de des accidents - celui survenu en octobre dernier en Indonésie - ce qui donnera plus de latitude aux pilotes pour conserver le contrôle manuel de l'appareil.

Ce système sera par ailleurs désactivé si les deux capteurs de débit d'air, qui mesurent des données de vol essentielles, présentent des relevés trop divergents, poursuit Boeing. "Nous allons faire tout ce qui est possible pour faire en sorte que ce genre d'accidents n'arrive plus jamais", a indiqué Mike Sinnett, vice-président de Boeing chargé de la stratégie produits et du développement des futurs avions.

Les deux catastophes aériennes impliquant un Boeing 737 MAX sont le suivantes: le crash du vol 302 d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts le 10 mars, et celui de la compagnie indonésienne Lion Air fin octobre, qui a fait 189 morts. A la suite du deuxième accident, l'avion a été cloué au sol à travers le monde. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n