Brussels Airlines débloque 130 millions de l'aide d'État belge

©Tim Dirven

La filiale de Lufthansa vient d'encaisser une première tranche de 130 millions d'euros de l'aide d'État belge sous forme de prêts.

Brussels Airlines a activé une première tranche de l’aide d’Etat belge. Selon nos informations, 130 millions d’euros sur l'aide de 290 millions ont été encaissés.

Le gouvernement fédéral et le groupe allemand Lufthansa ont signé un accord en juillet après des mois de négociations pour sauver Brussels Airlines, qui risquait de s'effondrer en raison des perturbations du trafic aérien. Lufthansa a alors promis d'injecter 170 millions d'euros de capitaux frais dans sa filiale belge, dont 70 millions d'euros sont destinés à la restructuration majeure qui coûtera 1.000 emplois. En échange, l'Etat belge a accordé à l'entreprise un prêt de 290 millions d'euros. Brussels Airlines peut contracter ce prêt par tranches d'au moins 30 millions d'euros.

La compagnie aérienne belge a d'abord voulu épuiser l'argent de Lufthansa avant de faire appel aux aides d'État, que la compagnie doit rembourser avec intérêts d'ici 2026. Brussels Airlines n’a pas souhaité donner de détails sur les montants mobilisés mais, selon nos informations, cela concerne bien 130 millions d'euros, soit près de la moitié du prêt promis.

Hiver difficile

"Jusqu'à fin novembre - début décembre, nous avons pu continuer avec les moyens dont nous disposions", explique Maaike Andries, la porte-parole de Brussels Airlines. "Mais les mois actuels sont difficiles. Les vols que nous opérons restent 'cash positive', mais bien sûr, nous avons d'autres coûts qui en découlent. Notre CEO, Dieter Vranckx, avait annoncé il y a quelques mois que nous prendrions la première partie du prêt à cette période. Cela s'est passé au début de décembre."

50%
L'été prochain, Brussels Airlines prévoit d'atteindre 50% des ventes de 2019. "Nous sommes donc encore loin de notre niveau normal", selon sa porte-parole Maaike Andries.

Reste à voir combien de temps Brussels Airlines pourra continuer à opérer avec le prêt belge accordé et si ce montant suffira. Beaucoup dépendra de la vitesse à laquelle le trafic aérien se mettra en route dès que les vaccins anti-covid seront largement disponibles.

Brussels Airlines travaille désormais sur la légère reprise des ventes. "Nous recevons de plus en plus de réservations depuis deux semaines", dit Maaike Andries. "C'est peut-être à cause de l'optimisme des vaccins. Mais décembre et janvier sont traditionnellement les mois où les gens planifient leurs vacances d'été. L'été prochain, nous prévoyons atteindre 50% des ventes de 2019. Nous sommes donc encore loin de notre niveau normal."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés