Brussels Airlines offre un 13e mois aux pilotes et des temps de repos en plus

©Photo News

La direction de Brussels Airlines a fait diverses propositions afin d’améliorer le pouvoir d’achat de ses pilotes et leur garantir un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

 

Les négociations qui ont duré tard hier entre direction et représentants des pilotes de Brussels Airlines ont accouché d’un texte de compromis. Il sera présenté au personnel qui devra prendre position dans les prochains jours. L’objectif pour les dirigeants de la compagnie aérienne belge est d’éviter à tout prix la menace de grève qui pend au nez de la filiale de Lufthansa, adossée désormais à Eurowings. Contacté par nos soins, les syndicats se refusent à livrer les détails des propositions formulées par la direction. Mais selon nos informations, celle-ci a fait diverses propositions afin d’améliorer le pouvoir d’achat des pilotes et de leur garantir un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

D’après des éléments que nous avons pu obtenir:
• la direction de Brussels Airlines propose aux pilotes de leur payer un 13e mois net basé sur un montant fixe couplé avec un plan d’avantages flexible
• il est aussi question de payer les heures supplémentaires à 150% avec un calcul mensuel
• les pilotes à temps partiel verront aussi leurs heures supplémentaires payées sur base mensuelle
• la direction s’engage à soutenir activement les pilotes dans les discussions sur les fins de carrière.

Quid des fins de carrière?

L’âge de la pension légale des pilotes est passé de 55 ans à 67 ans, alors que leurs licences pour voler ne sont valides que jusque 65 ans. Avant 2012, les pilotes avait un régime spécial de pension qui leur permettait de prendre leur pension, dès 55 ans après 30 ans de carrière. La réforme des pensions a liquidé ce régime spécial. Le financement des pensions des pilotes a été absorbé par la caisse de l’office national des pension. Dorénavant, le personnel navigant a vu ses années de travail augmentées de 12 ans pour pouvoir prétendre à la pension.

En ce qui concerne l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, la direction de Brussels Airlines aligne une série de propositions:
• il est question d’augmenter le nombre de jours de repos à 118 repos hebdomadaires et d’introduire un minimum de 118 repos hebdomadaires par an pour les pilotes qui effectuent des vols de long-courrier
• l’abandon du système de 7 jours de travail suivi de 3 jours de repos pour les pilotes opérant sur des vols moyen-courrier est confirmé. Ils bénéficieront désormais de deux jours de congé en plus
• Brussels Airlines veut développer le concept d’équipage saisonnier pour un meilleur équilibre entre les prestations d’hiver et d’été
• le groupe propose d’octroyer aux pilotes de plus de 60 ans 6 jours de congés supplémentaires.

→ La question est maintenant de savoir si ces propositions satisferont les pilotes...

©BELGA

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content