Publicité

Brussels Airlines s’attend à voler à 65% de ses capacités cet été

Toujours affectée par les restrictions de voyages, la compagnie Brussels Airlines renoue petit à petit avec la croissance de son offre de vols. ©REUTERS

Le nombre de passagers de Brussels Airlines s'est effondré de 88% au premier trimestre. Pour cet été, la compagnie s'attend à une demande équivalent à 65% de la capacité de 2019.

L'interdiction des voyages non essentiels décrétée par le gouvernement belge dans la lutte contre la pandémie continue de peser sur Brussels Airlines. Au premier trimestre, la compagnie aérienne belge a accusé un recul de 76% de son chiffre d'affaires (55 millions d'euros). Les recettes d'exploitations ont chuté à 60 millions d'euros (-76%). L'ebit ajusté plonge dans le rouge à -70 millions d'euros (-9%).

192.000
passagers
Pour les trois premiers mois de 2021, Brussels Airlines fait état d'à peine 192.000 passagers accueillis.

Les frais de fonctionnement de la compagnie aérienne ont diminué de 59%, à 130 millions d'euros, principalement en raison de la baisse des dépenses en matériel liée au volume. "Malgré une grande proportion de coûts fixes, des réductions de coûts ont été réalisées grâce à la quasi-finalisation de la phase de restructuration du programme Reboot Plus", lit-on dans un communiqué.

Des avions vide

Ces résultats en berne sont associés à un effondrement du nombre de passagers. Pour les trois premiers mois, la compagnie belge fait état d'à peine 192.000 passagers accueillis. Par rapport à la même période de 2020, où l'activité avait été, certes, "normale" deux mois sur trois, il s'agit d'une chute de 88%. Le taux d'occupation moyen des sièges a baissé à 58,2%. Du côté des vols opérés, le recul est de 87%.

La compagnie prépare, par ailleurs, la saison estivale et renforce progressivement ses vols.

"Depuis le début de la crise du coronavirus, Brussels Airlines a strictement adapté sa capacité de vol pour répondre au plus près à la demande du marché et ainsi préserver sa trésorerie. Grâce à cette gestion très proactive et restrictive de la capacité, Brussels Airlines a pu maintenir des opérations de vol à trésorerie positive, et ce, chaque semaine depuis son redémarrage le 15 juin 2020."

La compagnie prépare, par ailleurs, la saison estivale et renforce progressivement ses vols. Une demande équivalent à 65% de la capacité de 2019 est anticipée.

Notons que la maison mère Lufthansa , qui présentait ses résultats ce jeudi matin, ne se montre guère plus optimiste sur l'évolution du trafic en 2021. Elle s'attend à une offre à "près de 40%" du niveau prépandémie - en bas de la fourchette de 40% à 50% annoncée jusque-là. En 2020, cet indicateur avait atteint 31%.

Reboot on track

Dans le cadre de son programme de transformation Reboot Plus, Brussels Airlines déclare avoir quasi finalisé la phase de restructuration (flotte réduite de 30% et l'effectif de 25%).

La deuxième phase est lancée. Elle repose sur des investissements stratégiques dans le service à la clientèle, dans l'efficacité, dans le développement des employés et dans les outils.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés