Publicité

Brussels Airport va mélanger le kérosène aux biocarburants

Le projet Stargate de Brussels Airport a été retenu par l'Europe et obtient un financement de 24,8 millions d'euros. ©Photo News

Le projet Stargate visant à rendre l'aviation respectueuse de l'environnement a débuté à Brussels Airport. Un des premiers projets qui sera lancé: une usine de mélange de kérosène et de biocarburants.

C’est une première mondiale pour un aéroport. Brussels Airport va mélanger, sur son site, dans sa propre usine, les biocarburants au kérosène. Le carburant ainsi obtenu sera distribué directement aux avions de trois compagnies partenaires, Brussels Airlines, Tui et DHL. Le pourcentage de biocarburants pourra de la sorte être progressivement augmenté.

"On veut développer un modèle économiquement viable", a détaillé Arnaud Feist, qui pense également "collecter les graisses et les huiles usagées qui peuvent être utilisées comme biocarburant".

Cette initiative n'est qu'un des exemples de ce que Brussels Airport a dans sa besace pour rendre ses activités durables.

Cette initiative n'est qu'un des exemples de ce que Brussels Airport a dans sa besace pour rendre ses activités durables. Ce jeudi, l'aéroport lançait officiellement le projet Stargate. Ce projet, en consortium avec 21 partenaires, dont trois autres aéroports européens (Athènes, Toulouse et Budapest), vise à diminuer les émissions de l'aéroport dans différents domaines.

Dans les cartons, un nouveau parc solaire à côté des deux existants, peut-être en partenariat avec les riverains. Également sur la table, un projet de "biodigesteur" ou "bioréacteur" pour transformer les déchets de l'aéroport (et des riverains) en biogaz et en électricité. L'idée est également d'électrifier un maximum les opérations au sol sur le tarmac et également d'utiliser de l'hydrogène quand cela est nécessaire.

"Si l’aviation veut avoir un futur, ce futur doit être durable."
Arnaud Feist
CEO de Brussels Airport

Beaucoup de projets sont à l'étude. Le mélangeur est l'un des premiers projets qui va commencer à être implémenté. "Certains projets pourraient ne pas fonctionner", avouent les partenaires, mais "Stargate" a vraiment vocation à devenir un laboratoire technologique. "Si l’aviation veut avoir un futur, ce futur doit être durable", insiste Feist.

Green Deal

Le projet Stargate a été retenu dans le cadre du green deal européen et recevra 24,8 millions d'euros de financements. Ce à quoi "nous rajouterons une dizaine de millions", a répondu le CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist.

L’Agence exécutive européenne pour le climat, les infrastructures et l’environnement (CINEA) finance pas moins de 101 projets pour rendre l'aviation plus verte pour un coût total de 513 millions d'euros. Parmi ceux-ci, deux projets du même type que Stargate: un à Schipol et l'autre dans les Aéroports de Paris (ADP).

24,8
millions d'euros
Le projet Stargate est financé par l'Europe pour un montant de 24,8 millions d'euros dans le cadre du Green Deal. Ce à quoi Brussels Airport devrait rajouter une dizaine de millions d'euros.

"L'aviation représente un milliard de tonnes de CO2, c'est l'équivalent d'un pays de la taille du Japon", a rappelé le directeur du centre des sciences environnementales de l'université d'Hasselt (CMK), Robert Malina qui présidera le volet scientifique du projet Stargate.

En ligne de mire: l'idée d'exporter les innovations développées dans le cadre de Stargate.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés