Des étiquettes connectées pour les bagages aériens

©Hollandse Hoogte / Flip Franssen

Ca sent la fin pour les étiquettes à code-barres collées sur les 4,6 milliards de bagages transportés chaque année par les compagnies aériennes dans le monde. En tout cas pour ceux traités par Air France.

La compagnie française vient de signer un contrat exclusif de trois ans avec l’entreprise Paragon ID. La PME française, spécialisée dans l’identification, va fabriquer 40 millions d’étiquettes intelligentes chaque année. Ces étiquettes seront équipées d’une puce et d’une antenne miniature et fonctionneront par radiofréquence (RFID). Elles permettront de pouvoir localiser les bagages à tout moment de leur trajet. Le passager sera averti par SMS des changements de position.

L’emploi d’une telle technologie devrait réduire de 25% le taux de bagages égarés ou mal orientés.

Air France va d’abord implémenter la technologie à l’aéroport de Roissy à Paris d’ici 2010 et ensuite dans l’ensemble de ses escales dans le monde. Le montant de l’accord entre les deux sociétés n’a pas été dévoilé. "Nous sommes très fiers d’avoir remporté cet appel d’offres auprès d’Air France, l’une des premières compagnies aériennes au monde. Parangon ID a su démontrer la parfaite maîtrise des enjeux. En s’appuyant sur un outil industriel performant, et une capacité d’innovation à la pointe dans les technologies RAID", a commenté Clem Garvey, directeur général de Paragon ID dans un communiqué. Si Air France est la première à agir en ce sens, les autres compagnies aériennes se sont également récemment engagées à réaliser la transition de leurs étiquettes de bagages vers des étiquettes munies de dispositifs RFID au cours des prochaines années. Selon la compagnie aérienne, l’emploi d’une telle technologie devrait réduire de 25% le taux de bagages égarés ou mal orientés. Chaque année on en dénombre plus de 26 millions dans le monde.

L’initiative est soutenue par l’association internationale du transport aérien (IATA) qui y voit une solution idéale pour faire face à la masse croissante de bagages à gérer chaque année. D’ici 2037, on devrait atteindre les 9 milliards de sacs et valises traités par an.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect