Publicité

Des grilles à l'aéroport de Charleroi, face aux gens du voyage

©Photo News

Des grillages vont être placés sur des terrains jouxtant l'aéroport de Charleroi, là ou s'installent des gens du voyage. "Il s'agit d'assurer la sécurité, tant des automobilistes circulant le long de ces voies vers l'aéroport, que d'enfants occupant ces caravanes et qui pourraient tenter de traverser ces routes", explique le responsable de l'aéroport.

Une vingtaine de caravanes de gens du voyage stationnaient toujours, lundi matin, sur des terrains de l'aéroport de Charleroi (BSCA), selon la direction. La pose de piquets a commencé, avant l'installation de grillages, pour des questions de sécurité, indique l'entreprise.

©BELGA

Un accord avait été passé avec les gens du voyage arrivés il y a quelques jours sur des terrains appartenant à l'aéroport, et il avait été convenu qu'ils quitteraient les lieux au plus tard le 8 août. Dans l'intervalle, un autre groupe est arrivé, avec lequel une entrevue doit maintenant avoir lieu, indique lundi Jean-Jacques Cloquet, l'administrateur-délégué du BSCA.

Mais la direction veut aussi mettre au point une solution plus durable, qui n'oblige pas à faire appel à une décision de justice. "Il s'agit", explique Jean-Jacques Cloquet, "d'assurer la sécurité, tant des automobilistes circulant le long de ces voies vers l'aéroport, que d'enfants occupant ces caravanes et qui pourraient tenter de traverser ces routes".

La pose de piquets a commencé sur le pourtour des terrains, et des grillages vont y être installés dans un délai d'un mois. "Je ne nie pas le problème des gens du voyage, mais je constate que, faute de solution, c'est l'aéroport qui va devoir faire face à des frais importants", note encore Jean-Jacques Cloquet.

Campement controversé de gitans sur un terrain de l'aéroport de Charleroi (ici en juin dernier). ©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés