Dubaï, le premier aéroport au monde

©AFP

Selon les chiffres de l'Association internationale des aéroports (ACI), Dubaïe totalisait en 2015 plus de 77 millions de passagers internationaux.

Les chiffres aéroportuaires sont à manier avec une extrême prudence. D’abord parce que les passagers y sont comptés deux fois. En effet, le voyageur qui quitte Bruxelles sera comptabilisé chez nous, mais aussi à son aéroport d’arrivée. Ainsi, en les comptabilisant tous, les aéroports totaliseront 7 milliards de passagers, alors qu’ils n’étaient l’an dernier que la moitié.

Par ailleurs, il convient de distinguer trafics domestiques et internationaux. En passagers, de grands pays comme les Etats-Unis ou la Chine ont un important réseau domestique; en fret, ces mêmes pays bénéficient sur ces mêmes réseaux intérieurs de l’apport du courrier express.

Enfin, il y a lieu de séparer augmentation du trafic en passagers et en mouvements d’avions (un mouvement étant un décollage ou un atterrissage, ils sont aussi comptabilisés deux fois), une nuance importante pour les riverains d’aéroports. Sur base des résultats de 1.144 aéroports dans le monde, l’Association internationale des aéroports (ACI) précise qu’Atlanta a atteint le niveau de 101,5 millions de passagers en 2015, en augmentation de 5,5%. Et les autres?

  • Pékin (89,9 millions) perd sa progression à deux chiffres (+ 4,4%)
  • Dubaï (+ 10,7% — 78 millions) monte de la 6e à la 3e position.
  • Le premier aéroport européen est Londres-Heathrow.
  • La plus forte progression du top 20 est Shanghaï (13e — + 16,3% — 60 millions) 
  • Bangkok entre dans le top 20(+ 14% — 52,9 millions).
77,45 millions de passagers internationaux
Dubaï comptabilisait en 2015, 77,45 millions de passagers internationaux. Il s'agit d'une progression de 6,3%.

Si on enlève un petit 500.000 passagers (quand même!) sur le trafic intra-Emirats Arabes Unis, Dubaï totalise 77,45 millions de passagers internationaux et se positionne en première place, devant Londres-Heathrow (+ 2,5% — 69,8 millions) et Hong Kong (+ 8,2% — 68 millions). À noter que le nombre total de passagers a connu une progression de 6,1% en 2015 et de 6,3% pour les seuls voyageurs internationaux.

Le transport cargo

En cargo, si Hong Kong se hisse une fois encore à la première place (+ 0,4% — 4,5 millions de tonnes), Memphis demeure deuxième (+ 0,8% — 4,3 millions) grâce à son statut de plateforme internationale de Federal Express. Une position enviable pour Louisville aussi, à la 7e place, grâce au fait qu’il est le hub d’UPS.

Avec une hausse générale de 2,4% et de 2,2% pour l’international, le marché du fret reste morose. Certains aéroports comme Tokyo, Francfort, Taipeh ou Amsterdam sont même en recul. Seule exception, Chicago (+ 15,6%) qui a massivement investi dans les infrastructures cargo, y compris routières. Et surtout Doha qui intègre le Top 20 à la dernière place avec une croissance de 46%. À suivre de près!

À l’international, Dubaï est 2e, suivi par Incheon (Corée du Sud). À la 7e place, Anchorage (Alaska) est le premier aéroport non-asiatique, suivi par Francfort et Paris. Doha atteint ici la 14e place

Point de vue mouvements, Atlanta reprend la première place (882.497 atterrissages et décollages) et du reste, huit des dix premiers aéroports mondiaux sont américains, ce qui n’est pas étonnant vu l’importance du transport régional. Seuls non-américains, on ne trouve guère que Pékin (5e) et Paris CDG (10e) dans cette liste. Ainsi donc, malgré une hausse mondiale de 6,1% du nombre de passagers, celui des mouvements aériens n’a crû que de 1,8%, soit parce que les avions sont mieux remplis, soit parce qu’ils affichent une plus grande capacité. Voilà qui devrait rassurer les riverains des aéroports du monde entier.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés