Publicité
Publicité

Effet volcan désastreux pour Ryanair

La suppression de 9.400 vols, liée à l'éruption du volcan islandais, a pesé sur les résultats de la compagnie aérienne irlandaise. A cela s'ajoute des frais de carburant en hausse.

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair, présente à Charleroi, a vu au cours des trois derniers mois son bénéfice chuter d'un quart.

Cette tendance décroissante serait liée à l'éruption du volcan islandais qui a paralysé l'espace aérien belge durant plusieurs jours, ainsi qu'au prix à la hausse du carburant.

Le bénéfice net pour la période avril-juin, le premier trimestre comptable de Ryanair, se chiffre à 93,7 millions d'euros, contre 123 millions d'euros à la même période l'an dernier. Le chiffre d'affaires a en revanche augmenté de 16% à 896,8 millions d'euros.

Les résultats sont supérieurs aux prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 76 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 880 millions d'euros.

A la suite de l'éruption volcanique, Ryanair a dû supprimer 9.400 vols. Quelque 1,5 million de passagers ont été touchés par cette mesure, ce qui a coûté 44,8 millions d'euros à la compagnie aérienne. "Nos résultats ont été influencés par la fermeture inutile de l'espace aérien", a déclaré le patron de Ryanair Michael O'Leary. Il a toutefois ajouté qu'il percevait encore "d'énormes opportunités de croissance en Europe".

Les frais de carburant ont également augmenté de 34% à 286,6 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés