Emirates annule plusieurs vols à Zaventem

©REUTERS

La compagnie aérienne Emirates a discrètement annulé une série de vols à l'aéroport national au cours des derniers jours.

Le manque de pilotes se fait de plus en plus sentir au sein des compagnies aériennes. Après Ryanair l'hiver dernier, Brussels Airlines depuis quelques semaines, c'est au tour de la compagnie aérienne Emirates. 

Plus discrètement que ses concurrentes, elle a récemment annulé une série de vols à l'aéroport de Bruxelles suite au manque de pilotes, révèle La Libre. 

Une dizaine de liaisons au moins vers Dubaï seront supprimées par la compagnie durant les prochaines semaines depuis la Belgique. Egalement concernés: Londres, Munich et Oslo.

Emirates aurait aussi cloué au sol, de manière provisoire, vingt avions, sans doute faute de clients puisque le mois de mai est le plus faible pour la société.

Crise généralisée 

Cette crise des pilotes n'a rien de surprenant puisque la plupart des compagnies aériennes du monde en souffrent. Le patron d'Emirates avait d'ailleurs indiqué début avril manquer de 100 à 150 pilotes pour opérer à plein régime. La compagnie, pour faire face à cette pénurie, a même ouvert son propre centre de formation au pilotage en novembre dernier. Au total, 450 postes chez Emirates restent vacants.

620.000
pilotes
Selon une étude de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), les compagnies aériennes ont besoin, d'ici 2036, de 620.000 nouveaux pilotes pour faire face à la croissance du trafic aérien ainsi qu'aux départs à la retraite.

Selon une étude de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), les compagnies aériennes ont besoin, d'ici 2036, de 620.000 nouveaux pilotes pour faire face à la croissance du trafic aérien ainsi qu'aux départs à la retraite. En effet, chaque année, le nombre de passagers ne cesse de progresser. En 2017, 4,1 milliards de passagers ont été transportés, soit une hausse de 7,1% par rapport à l'année précédente.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content