Grève du contrôle aérien: le principal syndicat belge s'abstient

BELGA PHOTO JULIEN WARNAND ©BELGA

Le syndicat BGATC ne participera pas à la grève du zèle annoncée chez Belgocontrol mercredi, a-t-il fait savoir mardi soir.

La BGATC (Belgian Guild of Air Traffic Controllers), qui représente trois-quarts des contrôleurs aériens en Belgique, ne soutient pas les actions des contrôleurs aériens prévues mercredi en Europe, annonce la BGTAC mardi soir dans un communiqué. Des actions sont organisées mercredi pour protester contre les projets de la Commission européenne de réformer l'espace aérien.

Chez Belgocontrol, l'organisme chargé du trafic aérien en Belgique, les syndicats libéral et socialiste ont annoncé une grève du zèle alors que le syndicat chrétien a appelé à ne pas participer à l'action.

"Belgocontrol pas armé pour ce combat"

La BGATC estime qu'"un dialogue de concert entre les compagnies aériennes et les organismes de contrôle aérien a plus de chance d'aboutir à des propositions constructives que de mener des actions préventives lors desquelles les passagers sont les seules victimes". "Par ailleurs, Belgocontrol n'est pas armé pour aller dans ce combat en raison de l'absence de décisions politiques concernant le financement, la nomination des administrateurs et d'une politique précaire qui a été menée ces dernières années", ajoute la BGACT.

Le secrétaire syndical Rudy Tourmalain (SLFP) a annoncé des actions de grève du zèle chez Belgocontrol mercredi qui pourraient entraîner des retards pour les passagers.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés