Iberia et British Airways, des futurs mariés dans le vert

Iberia, qui s'apprête à boucler sa fusion avec British Airways, a confirmé son récent retour dans le positif. Sa future alliée, BA, vient de renouer avec les bénéfices après deux années de pertes.

Iberia a signé en avril avec British Airways un accord définitif de fusion, pour donner naissance à un nouveau champion européen du transport aérien, où chacun gardera sa marque sous une société ombrelle, International Airlines Group (IAG). Les deux partenaires devraient boucler leur fusion en janvier 2011, une fois obtenu l'accord des actionnaires, qui sont appelés à se prononcer fin novembre. Les futures mariés viennent d'annoncer leurs résultats.

Iberia, première compagnie aérienne espagnole, est parvenue à rester dans le vert au troisième trimestre avec un bénéfice de 74 millions d'euros contre une perte de 16,4 millions un an plus tôt. L'entreprise était repassée en positif au deuxième trimestre, mettant fin à une série de six trimestres dans le rouge. Mais sur le premier semestre, elle continuait d'afficher une perte nette. Cette fois, sur neuf mois, elle dégage un bénéfice de 53 millions, contre une perte de 182 millions sur la même période de 2009.
Entre juillet et septembre, l'excédent brut d'exploitation avant loyers (Ebitdar) a fortement augmenté, à 201 millions d'euros, contre 75 millions un an plus tôt, tandis que le chiffre d'affaires a grimpé de 14,9% à 1,341 milliard d'euros.

British Airways (BA), la compagnie aérienne britannique, a renoué avec les bénéfices au 1er semestre de son exercice, après deux années de pertes. BA a fait état d'un bénéfice net de 107 millions de livres (122 millions d'euros) pour le 1er semestre achevé au 30 septembre, contre une perte de 217 millions de livres l'année précédente.
C'est le premier résultat semestriel positif pour BA, dont l'activité a été durement touchée par la crise économique et une série de grèves de son personnel navigant, depuis le 1er semestre 2008.
La bénéfice d'exploitation du groupe a grimpé à 298 millions de livres, une performance supérieure aux attentes des analystes, contre une perte de 111 millions. Son chiffre d'affaires a augmenté de 8,4%, à 4,447 milliards de livres.
BA a également fait état d'une baisse de 1,5% de ses coûts d'exploitation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés