Jean-Jacques Cloquet quitte l'aéroport de Charleroi pour Pairi Daiza

Jean Jacques Cloquet était jusqu'ici le CEO de l'aéroport de Charleroi ©Emy Elleboog

Après une décennie à la tête de Brussels South Airport, Jean-Jacques Cloquet rejoint le parc animalier d'Eric Domb. Il en devient le directeur opérationnel et commercial. L'aéroport de Charleroi doit, lui, se trouver un nouveau patron.

"C’est bien évidemment avec une émotion indescriptible que je quitterai une Famille, plus qu’une entreprise, qui, durant 10 ans et en vertu d’énormes difficultés, a réalisé un travail exceptionnel permettant de placer notre petit aéroport régional de Charleroi sur la scène internationale", c'est en ces mots que Jean-Jacques Cloquet annonce son départ de la direction de l'aéroport de Charleroi.

Où va-t-il? Il rejoint les équipes d'Eric Domb à Pairi Daiza. Il prendra ainsi la direction des divisions opérationnelle et commerciale de Pairi Daiza. Il devient donc un des trois CEO du parc aux côtés d’Eric Domb (présidence) et d’Yvan Moreau (direction financière).

"Pairi Daiza et Brussels South Charleroi Airport sont deux entreprises qui partagent de nombreuses valeurs et une histoire largement commune, qui va bien au-delà de leur proximité géographique au cœur du Hainaut. Toutes deux ont su, au fil de leur histoire et de leur croissance, développer une offre unique et innovante pour devenir des fleurons de l’économie wallonne."

Qui pour remplacer Cloquet à BSCA?

La succession de Jean-Jacques Cloquet à la tête de Brussels South Charleroi Airport doit encore se décider. Le ministre de tutelle, Jean-Luc Crucke (MR), affirme avoir été averti ce week-end du départ du patron de l'aéroport. Le dossier n'a donc pas encore été discuté.

Quant au profil du successeur, il devra être établi par le conseil d'administration de BSCA, chargé de trouver le remplaçant de Cloquet.  Le porte-parole de l'aéroport de Charleroi souligne qu'il s'agit d'une "décision personnelle" de Jean-Jacques Cloquet, prise récemment. "Tout s'est fait très rapidement", ajoute-t-il. "Les négociations pour sa succession se feront en temps voulu."

"Notre objectif, c'est d'aller vite dans la sélection des candidats pour au final trouver un CEO qui pourra relever les défis de notre aéroport," ajoute Laurent Levêque, le président du conseil d'administration de l'aéroport régional.

Il indique toutefois que pour diriger BSCA, il ne faut pas être un financier mais quelqu'un capable de "discuter avec les syndicats et qui a des bons contacts avec les milieux économiques et politiques".

 "Jean-Jacques Cloquet sera bien entendu difficile à remplacer mais le ministre Crucke fait toute confiance au conseil d'administration pour gérer au mieux la transition et le futur du management", indique-t-on à son cabinet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content