L'accord irlandais de Ryanair n'empêchera pas de nouvelles grèves

©BELGA

Ryanair est parvenue à un accord avec le syndicat des pilotes irlandais Forsa. Ce qui pourrait mettre fin à un conflit qui a entraîné 5 jours de grève en Irlande. Mais cet accord n'indique pas forcément un changement pour le personnel européen, dont le belge. Une voire deux grèves sont à prévoir en septembre.

La compagnie aérienne low cost Ryanair a conclu un accord avec Forsa, le syndicat représentant ses pilotes irlandais. Elle a également précisé que ses pilotes basés en Irlande devaient se prononcer sur cet accord, conclu après une réunion marathon de 22 heures qui s'est terminée ce jeudi matin. 

"L'accord proposé va désormais être soumis à un vote, Forsa et ses représentants pour les pilotes de Ryanair recommandant de l'accepter", annonce le syndicat dans un communiqué 

→ Le contenu de l'accord n'a toutefois pas été dévoilé dans l'immédiat.

Cet accord, qui constitue une avancée majeure dans les efforts de la compagnie low cost pour apaiser les tensions avec ses employés à travers l'Europe, pourrait mettre fin à un conflit qui a entraîné cinq jours de grève en Irlande. 

L'annonce de cet accord a fait gagner 5,48% à l'action Ryanair  ce jeudi à la Bourse de Londres.

Quid pour le personnel belge? 

"Il y aura une voire deux grèves en septembre."
Didier Lebbe
secrétaire permanent CNE

Didier Lebbe, secrétaire permanent du CNE, est formel: "Cela ne change rien pour le personnel belge." Pour lui, l'accord noué avec les syndicats irlandais n'indique en aucun cas que Ryanair est en train de céder à la pression de son personnel. "Je ne connais pas le contenu de l'accord. Je n'ai jamais eu de contact avec les pilotes irlandais, qui de toute manière n'ont pas les mêmes revendications que le reste du personnel de Ryanair en Europe", explique-t-il.

Le président de la Belgian Cockpit Association (BeCA), Alain Vanalderweireldt, se montre un peu plus optimiste: "On attend avec impatience de connaître le contenu de l’accord trouvé avec le syndicat irlandais. Il s’agit d’une avancée", estime-t-il. "Il faut encore voir jusqu’où les dirigeants de Ryanair sont prêts à aller", ajoute-t-il, reconnaissant que les demandes faites par le personnel de Ryanair dans le reste de l’Europe sont plus conséquentes à mettre en oeuvre que celles faites par les pilotes irlandais. "Une conciliation a lieu le 10 septembre prochain avec le ministère belge du Travail, les partenaires sociaux, la BeCA et Ryanair, nous verrons si nos demandes aboutissent", conclut Alain Vanalderweireldt.

Il ajoute que des réunions avec les autres syndicats européens doivent encore avoir lieu dans les jours qui viennent, suivis d'une grosse rencontre à Rome le 7 septembre, à l'issue de laquelle ils annonceront les prochaines mobilisations du personnel européen de Ryanair. "Il y aura une voire deux grèves en septembre", prévient-il, espérant mobiliser un maximum de pilotes et membres du personnel de cabine à travers l'Europe. 

Son collègue, Yves Lambot détaille: "Les législations dans les différents pays européens diffèrent" concernant l'avertissement de l'annulation par rapport à la date de départ prévue, et vu qu'"on ne veut pas d'une grève éclatée dans les différents pays à différentes dates, on communiquera environ 10 jours à l'avance sur la date de la grève". 

Il faudra donc s'attendre, si les syndicats avertissent bien le 7 septembre prochain à l'issue de leur grande réunion sur une prochaine grève, à des annulations de vols autour de la date du 17 septembre...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content