Publicité
Publicité

L'avion électrique d'Airbus et la bataille du ciel

©REUTERS

Un avion électrique construit par Airbus a traversé la Manche. Ca aurait dû être une première. Mais la vedette lui a été quelque peu volée par un autre appareil, piloté par un Français.

Un avion électrique construit par Airbus a traversé la Manche ce vendredi, dans une tentative annoncée de réaliser une première sur ce trajet pour un appareil de ce type.

Hugues Duval et son Cri Cri durant le Paris AIr Shox au Bourguet, en juin dernier. ©REUTERS

Toutefois, notent différents médias dont le Telegraph sur son site internet, un pilote français a coupé l'herbe sous le pied du géant de l'aviation en effectuant lui-même la traversée quelques heures plus tôt, en aller-retour, à bord de son Cri Cri 100% électrique, baptisé E-Cristalline. Hugues Duval, pilote reconnu, a ainsi quitté Calais pour l'Angleterre avant de faire le chemin inverse, jeudi soir, soit quelques heures avant le vol effectué par Airbus du Kent vers Calais, avec son E-Fan piloté par le Français Didier Esteyne.

©REUTERS

Près de 106 ans après la première traversée de la Manche par l'aviateur français Louis Blériot, le vol de 74 km de long a été assuré par le pilote français Didier Esteyne.

Parti de Lydd, dans le sud-est de l'Angleterre, aux alentours de 10h15, le minuscule bimoteur électrique d'Airbus a atterri à l'aéroport de Calais-Dunkerque dans le nord de la France à 10h56. Présenté pour la première fois en juin 2013 au salon aéronautique du Bourget, l'appareil est un prototype d'avion biplace à propulsion électrique, développé par Voltair, filiale d'Airbus Group. Il pèse 500-600 kilos, pour une longueur de 6,7 m et une envergure de 9,5 m. Avec une autonomie d'environ 45 minutes, l'appareil est particulièrement adapté à la formation des pilotes, au remorquage des planeurs et à la voltige, selon Airbus, qui prévoit de commercialiser à partir de fin 2017 une version E-Fan 2.0, pourvue de deux sièges attenants.

Le Cri Cri d'Hugues Duval pèse quant à lui moins de 100 kilos à vide (70-80kg). A son bord, le pilote avait établi en 2011 un nouveau record du monde de vitesse pour un avion électrique: 283 km/h.

©REUTERS

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés