L'Espagne veut fermer une trentaine d'aéroports

Ces aéroports avaient été construits dans les années de croissance économique mais accueillent désormais trop peu de passagers pour être rentables...

L'Espagne veut fermer partiellement une trentaine des 47 aéroports qui sont exploités par les autorités, rapportent plusieurs médias. Ces aéroports avaient été construits dans les années de croissance économique mais accueillent aujourd'hui trop peu de passagers pour être rentables.

Certains de ces aéroports ne reçoivent même plus de vol de ligne alors que les coûts pour le personnel et l'entretien sont maintenus.

Le ministère espagnol de l'Industrie et AENA, l'organe étatique compétent pour les aéroports, envisagent désormais de maintenir ces aéroports fermés une bonne partie du temps. L'activité serait fort limitée, afin de réduire les coûts.

Un des aéroports concernés est celui de Badajoz, près de la frontière portugaise. Le dernier vol de ligne effectué là-bas remonte à janvier. A Huesca, appelé aussi la Porte des Pyrénées, 2.781 passagers ont défilé l'an dernier, essentiellement durant l'hiver. L'aéroport est subsidié par les autorités locales à raison d'un ratio de 1.600 euros par passager. Le terminal de Huesca dispose tout au long de l'année de personnel, en ce compris dans les restaurants.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés