La Sonaca vise la maintenance du successeur des F-16

Bernard Delvaux de Sonaca et Stéphane Burton de Sabena Aero Space annoncent la création d'une coentreprise ©Frédéric Pauwels / HUMA

Les deux partenaires ont créé une nouvelle société, Ignition!, avec l’objectif de décrocher le contrat du remplaçant des F-16 de l’armée belge.

Plus rien n’arrête le groupe Sonaca (Gosselies) dans son ambition de développement maîtrisé de ses activités. Après la finalisation du rachat de la société américaine LMI Aerospace, l’équipementier aéronautique wallon s’associe à Sabena Aerospace (Zaventem) pour chasser la maintenance des avions militaires. .

Ces deux acteurs belges viennent de créer la coentreprise Ignition! détenue à parts égales. "Nous avons des compétences reconnues et complémentaires, et que nous voulons mettre au service des armées. Nous visons d’abord le marché de la maintenance des successeurs des F-16 de l’armée belge et il nous servira de rampe de lancement pour partir à la conquête des contrats à l’international", nous a confié Bernard Delvaux, administrateur-délégué du groupe Sonaca.

"Avec Ignition!, l’armée belge aura un partenaire qui lui proposera des solutions solides et fiables."
Stéphane burton
ceo de sabena aerospace

Il précise que sa démarche s’inscrit dans le cadre de la stratégie de diversification des activités du groupe wallon afin d’accrocher des contrats récurrents aux ailes de Sonaca. "Nous voulons proposer une offre de services spécifiques au secteur de la défense. Le plan de transformation de l’armée belge prévoit l’externalisation de plusieurs activités. Ignition! s’intègre bien dans cette optique et permettra à la Défense belge d’optimiser son fonctionnement en se focalisant sur ses métiers de base tout en capitalisant sur les partenariats avec l’industrie", renchérit Stéphane Burton, patron de Sabena Aerospace.

Une centaine d’emplois

La nouvelle société aura sa vie et sera dotée d’un management spécifique et séparé de celui de ses fondateurs. Difficile pour l’instant d’évaluer avec précision les retombées d’Ignition! en termes d’emplois et de chiffre d’affaires. Mais les deux patrons ont de l’ambition à revendre. "Avec Ignition!, l’armée belge aura un partenaire qui lui proposera des solutions solides et fiables technologiquement. Si nous arrivons à capter le contrat de la maintenance des successeurs des F-16, on peut compter sur la création d’une centaine d’emplois. Entre 5 et 10 ans, Ignition! peut tabler sur un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en Belgique et à l’étranger", poursuit Stéphane Burton.

Le patron de Sabena Aerospace souligne que s’associer avec Sonaca lui permettra de bénéficier de la capacité d’organisation et de motivation des équipes vers un but précis. "Sonaca a un bureau d’études avec des dizaines d’ingénieurs que nous n’avons pas et sa certification des avions est un label de qualité. Ils ont des compétences très pointues", dit-il. "La taille de Sonaca et son bilan sont un atout qui permettra de réaliser plus facilement des investissements dans le cadre de la nouvelle société", ajoute Bernard Delvaux.

La création de la coentreprise est le résultat de plusieurs mois de discussions. La nouvelle entité sera basée à Zaventem et aura ainsi une position centrale. Dans les trois premières années, il s’agira de travailler sur l’identification des besoins des clients afin de leur faire des propositions de services spécifiques. Sonaca apportera son expertise dans la fabrication des pièces de l’A400M et Sabena Aerospace, celle de la maintenance des C130. Mais la nouvelle entité ne s’occupera pas de ces activités car le but n’est pas de se vampiriser mutuellement.

Offre de services compatible

Il faut dire que l’inertie des contrats militaires laissera le temps nécessaire à Ignition! de bien peaufiner son offre de services. D’après les deux patrons, il peut s’écouler entre et 3 ans et 7 ans la période qui sépare le démarrage du processus visant l’achat d’avions militaires et la mise en service. A titre d’exemple, ils rappellent que la décision sur le choix du partenaire qui livrera les successeurs des F-16 devrait normalement intervenir en février 2018 pour une livraison des appareils à l’horizon 2023!

L’avantage de la nouvelle entité est que son offre de services est compatible à tous les candidats susceptibles de remporter le marché de remplacement des F-16 belges. "Les possibilités de services sont diverses. Elles vont de la formation des pilotes et des exercices sur simulateurs", explique Bernard Delvaux.

Le groupe Sonaca a plusieurs cordes à son arc: conception, design et production de pièces et de systèmes d’aéronefs, gestion de programmes, support logistique. Au total, il emploie désormais environ 5.000 personnes (y compris LMI) et affiche un chiffre d’affaires de quelque 700 millions d’euros. Sabena Aerospace assure la maintenance d’avions civils et militaires. Il occupe près de 450 collaborateurs dont 400 en Belgique. Elle est active aussi en Afrique. Elle réalise un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros. La question est de savoir maintenant l’accueil que les politiques réserveront à l’initiative des deux patrons.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content