Publicité
Publicité

Le personnel d'Aviapartner donne son avis sur le préaccord

©Photo News

Les syndicats et la direction du bagagiste Aviapartner sont parvenus à un préaccord. On attend l'avis du personnel.

La situation va-t-elle enfin se débloquer? Les syndicats et la direction du bagagiste Aviapartner sont parvenus à un préaccord, mercredi peu avant 5h. La grève qui sévit depuis jeudi dernier à Brussels Airport et a entraîné l'annulation de centaine de vols  pourrait enfin prendre fin.

Les responsables syndicaux soumettent maintenant les propositions au personnel de la société de bagagistes.

→ Une centaine de vols, sur un total de 620, sont toujours annoncés annulés ce mercredi à Brussels Airport
→  Au total, quelque 1.500 valises sont actuellement bloquées à Zaventem.

Que contient l'accord? "Le projet d’accord prévoit une augmentation du nombre de contrats, exigence centrale lors de cette grève, explique-t-on du côté de l'Union belge du Transport. Nous aurons des équipes de 5 personnes pour charger et décharger les avions, et les intérimaires obtiennent un contrat avec Aviapartner. Des primes pour le personnel sont prévus et prennent entre autres la forme d’une cct 90. Un certain nombre d'améliorations qualitatives font également partie de l'accord. Par exemple, le service du personnel est renforcé afin que les salaires du personnel puissent enfin être correctement payés, et des membres du conseil d'administration superviseront la mise en œuvre de l'accord."

Du côté des syndicats, on se montre plutôt optimiste.

"Nous avons une proposition d'accord intéressante que nous allons présenter sur le terrain à partir de 6h00", indiquait le secrétaire syndical Fouad Bougrine (ACLVB).

"C'est un accord équilibré. Nous l'avons présenté aux délégués syndicaux et ils vont maintenant le défendre devant les travailleurs. Après six jours de grève, chacun a fait de son mieux pour parvenir à un accord", selon Bjorn Vanden Eynde du syndicat socialiste ACV Transcom (pendant flamand de la CSC).

Ce que souhaitent les travailleurs? Notamment de nouveaux contrats à durée indéterminée, des forces de travail supplémentaires dans certaines équipes et des investissements dans le matériel étaient prioritaires.

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés