Le personnel de cabine belge de Ryanair approuve le protocole d'accord sur les salaires

©REUTERS

Environ 75% des votes ont soutenu le texte, dans lequel a été négocié une hausse de 25% des salaires du personnel le moins bien payé par la compagnie aérienne Ryanair.

Le personnel de cabine de Ryanair basé en Belgique a massivement approuvé le protocole d'accord sur les salaires conclu il y a près de deux semaines entre direction de la compagnie aérienne à bas coûts et syndicats belges, indique ce lundi soir le syndicat CNE.

Près de trois quarts des votes ont en effet soutenu le texte, avec 80% de votants parmi le personnel. Une hausse importante des salaires de 25% a été négociée pour le personnel le moins bien payé. Cela permet de désormais respecter les salaires minimums du secteur de l'aviation et de mettre fin au dumping social exercé par la compagnie irlandaise, avait commenté le syndicat chrétien le 22 mai dernier.

Le reste du personnel de cabine voit également ses salaires augmenter, avec une hausse en moyenne de 8%. Tous toucheront un revenu minimum par mois, peu importe s'ils volent beaucoup ou non. 

Des accords ont également été conclus concernant des indemnités supplémentaires pour les nuitées, mais aussi au sujet des jours de vacances et fériés. Le protocole régit aussi la transition des employés vers la sécurité sociale. Ces derniers pourront en outre également participer aux élections sociales l'année prochaine. Le résultat de ces négociations a été soumis aux travailleurs, au nombre d'environ 500 (plus ou moins 140 à Zaventem et le reste à Charleroi), qui devaient s'exprimer pour ce lundi. Le vote étant positif, le protocole sera à présent transformé en CCT. La CNE prévient qu'elle sera à présent attentive à sa mise en oeuvre.

Pour rappel, la compagnie low cost avait été paralysée à plusieurs reprises par des grèves de ses pilotes ou de son personnel de cabine l'été dernier, ce qui l'avait poussée à ouvrir des négociations avec les syndicats. En Belgique, il avait finalement été convenu en octobre dernier que l'entreprise applique le droit belge à ses salariés à partir de fin janvier 2019. Une convention collective de travail avait déjà été conclue pour les pilotes. Les négociations pour le personnel de cabine, elles, ont finalement abouti le 22 mai dernier. Seule manquait encore l'approbation des travailleurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect