Le système anti-décrochage du Boeing 737 MAX modifié

©REUTERS

Le constructeur aéronautique Boeing annonce avoir terminé la mise à jour de son logiciel. Le vol de certification doit toutefois encore avoir lieu. Un retour dans les airs du 737 MAX n'est prévu, au mieux, qu'en août.

Elle était attendue: la mise à jour du système anti-décrochage (MCAS) du Boieng 737 MAX est terminée. "Nous avons terminé tous les vols tests pour ce qui est de l’ingénierie de la mise à jour (du MCAS) et nous nous préparons maintenant au vol de certification finale", déclare le PDG Dennis Muilenburg dans un communiqué. Les modifications devraient prendre une à deux heures par appareil, mais le travail risque de prendre davantage de temps pour les compagnies au niveau de la préparation des flottes et de l'entraînement des pilotes.

Dennis Muilenburg, CEO de Boeing attend désormais le vol de certification, qui permettra aux 737 MAX de décoller à nouveau. ©EPA

"C'est une étape importante, mais ce n'est qu'un pas" vers la levée de l'interdiction de vol, estime Scott Hamilton, expert chez Leeham Company. Il rappelle aussi le retard pris par Boeing sur le calendrier initial.

Les 737 MAX sont cloués au sol depuis l'accident de l'Ethiopian Airlines le 10 mars dernier qui avait fait 157 morts. Un autre crash de Lion Air était survenu quelque mois auparavant et avait fait près de 200 morts.

En attendant le vol de certification

Le constructeur annonce avoir effectué plus de 200 essais de vols pour un total de 360 heures. Le vol de certification pourrait avoir lieu "la semaine prochaine" ou dans les prochains jours, selon l'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA). A ce jour, le groupe n'a pas encore soumis son produit mis à jour pour certification.

Nous sommes confiants dans le fait que le 737 MAX avec le logiciel MCAS mis à jour sera l'un des avions les plus sûrs qu'il n'ait jamais été donné de voler.
Boeing

Le régulateur américain doit ensuite décider s'il s'en tient à une formation des pilotes sur iPad et/ou simulateur. Un retour dans les airs des 737 MAX semble donc peu vraisemblable avant au moins le mois d'août.

Une réunion est par ailleurs programmée le 23 mai prochain avec différents régulateurs internationaux pour faire le point sur cette mise à jour.  Nul ne dit que ces régulateurs donneront rapidement leur feu vert à Boeing.  Ils pourraient aussi demander des modifications supplémentaires.  

Que diront les pilotes?

Reste une inconnue: la réaction des pilotes. Ils reprochent à la compagnie son silence quant à l'installation dans les appareils du système MCAS. Ils ont également indiqué que l'avion avait tendance à effectuer des piqués avec ce système.

Quoi qu'il en soit, une réintégration rapide de ces modèles dans les flottes des compagnies est cruciale. Plusieurs d'entre elles ont annoncé des annulations de vols pour cet été. C'est le cas notamment d'American Airlines (115) ou de Southwest Airlines. Des décisions qui pèseront sur les marges.

Pour Boeing, aussi, une reprise est vitale. Le constructeur a déjà annoncé que la facture de cette crise s'élevait à 1 milliard de dollars. Du côté du carnet de commandes, il accumule les annulations, le forçant à réduire sa production. 

A l'annonce de cette modification, jeudi soir, le titre Boeing prenait 3% après avoir accusé une chute de 17% depuis le mois de mars.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect