Publicité
Publicité

Les résultats de Brussels Airlines ne décollent toujours pas

Les résultats de Brussels Airlines restent pénalisés par les effets de la pandémie. ©BELGA

La compagnie aérienne reste en mode prudence. Aucune prévision n'est avancée pour l'exercice annuel alors que le semestriel reste en mode "berne".

La pandémie continue de peser sur Brussels Airlines. La compagnie aérienne fait état au titre du premier semestre d'un chiffre d'affaires en recul de 45% à 138 millions d'euros.

-57%
de passagers
Entre janvier et juin, Brussels Airlines a transporté 57% moins de passagers. Son taux d'occupation a diminué à 60,7%.

Entre janvier et juin, Brussels Airlines a transporté 57% moins de passagers. Son taux d'occupation a diminué à 60,7%.

L'ebit reste dans le rouge à -143 millions d’euros contre -211 millions un an auparavant. "Le chiffre de l’ebit de l’année précédente a été réduit de 29 millions d’euros en raison de pertes de valeur sur les avions et de droits d'utilisation des avions", lit-on dans un communiqué.

Un avenir toujours incertain

"Grâce à son programme de transformation Reboot Plus, dont la phase de restructuration est presque terminée, Brussels Airlines a pu réduire considérablement les dépenses."
Brussels AIrlines

Les frais de fonctionnement ont, eux, diminué de 37% à 290 millions d’euros, principalement en raison de la baisse liée au volume du coût des matériaux et des services. "Grâce à son programme de transformation Reboot Plus, dont la phase de restructuration est presque terminée, Brussels Airlines a pu réduire considérablement les dépenses. Toutefois, les coûts fixes restants continuent de faire pression sur les frais de fonctionnement."

Le bénéfice d’exploitation s'établit à 147 millions d’euros (- 48%). La compagnie, filiale de Lufthansa, explique que depuis la suspension forcée de ses vols entre mars et juin 2020, à cause de la pandémie, le niveau de production n’est pas encore revenu au niveau d’avant la crise.

Qu'en sera-t-il pour le reste de l'année? Brussels Airlines ne donne aucune prévision, parlant d'une situation qui reste instable et imprévisible à cause encore et toujours de cette pandémie.

Perte réduite pour Lufthansa

Lufthansa annonce, pour sa part dans un communiqué avoir réduit ses pertes au deuxième trimestre et enregistre pour la première fois depuis le début de pandémie un flux de trésorerie positif, en raison notamment de son programme de réductions des coûts plus rapide que prévu.

La maison mère de Brussels Airlines, Austrian Airlines, Swiss et Eurowings, a fait état d'une perte d'exploitation ajustée à 952 millions (-43%). Les analystes tablaient en moyenne sur 971 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe ressort à 3,2 milliards d'euros, juste en-dessous d'une prévision de 3,3 milliards d'euros.

Pour 2021, Lufthansa table désormais sur une capacité de vol représentant 40% de ses niveaux de 2019 et anticipe une réduction significative de sa perte opérationnelle qui avait atteint 5,5 milliards d'euros en 2020.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés